Canada/Etats-Unis : La nation Okanagan ou nation Syilx

Publié le 12 Novembre 2017

image

Peuple autochtone des Etats-Unis et de Colombie britannique au Canada faisant partie des peuples de langues salish de l'intérieur ainsi que du groupe culturel du plateau nord-ouest.

Leur territoire traditionnel se situait sur les deux pays (Colombie britannique au Canada et état de Washington aux Etats-Unis) dans la région de l'Okanagan.

Autodésignation : syilx

Autres noms : Okanagan, Syilx, Sqilxw

Okanagan = version anglicisée de Suqnaqinx( nom du lieu salish) se référant aux peuples autochtones du territoire de l'Okanagan et qui veut dire = prend la tête ou l'esprit.

Sqilxw est un terme okanagan pour les peuples autochtones appelés Okanagan dont le territoire se situe à l'intérieur de la Colombie britannique et le centre nord de l'état de Washington. Il veut dire = rêve en spirale.

Syilx est utilisé également et se réfère aux peuples parlant le Nsyilxcan, la langue okanagan, de la famille des langues salish de l'intérieur.

Peuple lié aux peuples Spokane, Nez Percés, Pend d'oreilles (Kalispel), Secwepemc, Thompson.

Il y a 3000 ans a lieu l'apogée de leur culture et il y avait alors 12.000 personnes vivant dans la vallée au gré des déplacements pour récolter la nourriture nécessaire pour les réserves hivernales, séjournant dans des villages semi permanents de pit-houses ou kekulis.

Le territoire Okanagan est divisé par la frontière entre le Canada et les EU.

La route de la traite des fourrures dans la vallée de l'Okanagan devient inutilisée en raison de la mise en place du 49e parallèle ou frontière canado-américaine.

Au début des années 1800 : le premier contact est établi par les ancêtres des Syilx avec des marchands de fourrure européens.

La Colombie britannique adhère à la confédération en 1871 et la frontière internationale est mise en place en 1846.

vallée de l'Okanagan- CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=412651

Les réserves

Les réserve indiennes s'avèrent nécessaires à la confédération pour éviter tout risque de guerre avec les autochtones.

Les Okanagans de l'état de Washington vivent au sein des tribus confédérées de la réserve Colville, un gouvernement multi-tribal.

Les communautés Okanagans de Colombie britannique et de l'état de Washington forment l'Okanagan nation alliance, une organisation transfrontalière qui comprend les Okanagans américains de la réserve Colville et les habitants de l'Okanagan.

L'actuelle bande Upper Nicola est un groupe Okanagan de la vallée Nicola (autre nom Spaxomin), elle est membre d'une alliance historique entre les communautés voisines Thompson et se manifeste dans l'association tribale Nicola.

Tribu Nicola

Les bandes

Bande indienne d'Okanagan ou Inkumupulux (Head of the lake)

Bande indienne de Lower Similkameen

Bande indienne d'Osoyoos

Bande de Upper Nicola

Bande indienne de Penticton

Bande indienne de Westbank

Les bandes étaient autrefois dirigées par le chef soutenu par le conseil tribal d'anciens, les chefs de clan et les hommes importants. Le chef avait peu de pouvoir politique.

De nos jours, les bandes sont dirigées par des conseils tribaux, les membres sont élus par le peuple et peuvent inclure des femmes.

De nos jours ils continuent de se nourrir d'une grande diversité biologique, poissons, gibier, baies, plantes médicinales.

Chasse et cueillette nécessitent une connaissance localisée dictée par le cycle des saions.

Les familles sont unies par les activités de chasse et de collecte.

La vie dans les communautés Syilx/Okanagan repose sur le respect, prendre soin de la terre, c'est prendre soin des gens.

Le saumon rouge de l'Okanagan

Le saumon est la base de l'alimentation des Syilx/Okanagan. Le Saumon rouge de l'Okanagan est originaire de la ribière Okanagan, à l'amont du lac Osoyoos en Colombie britannique.

Des camps de pêche se rassemblaient depuis des milliers d'années au bosquet Mc Intyre et aux chutes de l'Okanagan.

Il y a quelque temps, les stocks de saumon rouge étaient épuisés en raison de la perte d'habitat, des barrages infranchissables, de la surexploitation et des changements climatiques.

Depuis 2003; la Okanagan Nation Alliance, ONA a pris des initiatives spécifiques pour rétablir la population de saumon rouge dans les lacs Skaha et Okanagan en se servant de la science moderne et des méthodes traditionnelles.

image

Histoire

1846 - Formation de la frontière canado-américaine avec le 49e parallèle entraînant la séparation géographique et légale de la nation Syilx (membres de la nation Okanagan, membres des Syilx côté nord et tribu confédérée de la réserve Colville côté sud).

Années 1860 : des milliers de Syilx se réunissent au bord du lac pour envisager une déclaration de guerre en défense de leurs territoires. Le dominion du Canada promet de mettre officiellement de côté des terres pour la nation.

1867 : loi constitutionnelle de 1867, le Canada devient un pays, le gouvernement fédéral a le pouvoir de faire des lois pour la paix l'ordre et le bon gouvernement du Canada y compris des lois sur les indiens et les terres réservées des indiens.

1870 : début des enquêtes pour l'établissement du système de réserves indiennes en vertu de la loi sur les indiens.

1871 : la Colombie britannique se joint à la confédération et devient la 6e province du Canada. Le gouvernement fédéral assure la responsabilité des indiens et la Colombie britannique conserve son autorité sur les terres et les ressources.

1876 : la Colombie britannique et le Canada créent la commission mixte des réserves indiennes chargée d'examiner et attribuer des réserves indiennes en Colombie britannique.

Canada/Etats-Unis : La nation Okanagan ou nation Syilx

 

Mourning Dove (aka Christal Quintasket) - Okanagan – 1915

1877/1887 : les réserves des membres de la nation Syilx sont attribuées par la commission mixte des réserves indiennes.

1880/1894 : les réserves indiennes de la nation Okanagan sont étudiées.

1888/1893 : le commissaire O'Reilly alloue des réserves indiennes au nom des communautés de la nation Syilx et sans leur consentement.

1910 : les tribus Salish de l'intérieur se réunissent à Pont Spence en Colombie britannique et signent une déclaration appelée Mémorial sir Wilfrid Laurier concernant leurs droits fonciers et exigeant le règlement juste et équitable des peuples amérindiens.

1913 : la commission royale McKenna/Mc Bride entre à l'agence Okanagan pour approuver des réserves indiennes ou faire des recommandations pour couper les terres réservées des bandes de la nation Syilx.

1919 : Le Canada promulgue la loi sur le règlement des affaires indiennes donnant effet au rapport et recommandations de la commission royale McKenna/McBride.

1920 : Le Canada promulgue la loi sur l'établissement des affaires indiennes donnant effet au rapport et recommandations de la commission royale McKenna/McBride.

1936 : décret 1036 adopté qui transfère des terres de réserve de la Colombie britannique au Canada (loi de 1919 sur le règlement des affaires indiennes et loi de 1920 sur l'établissement des terres indiennes de la Colombie britannique) à l'usage des indiens. Les cartes des réserves indiennes sont jointes au document, certaines sont coupées de l'annexe et d'autres en sont exclues.

1951 : la loi de 1927 est modifiée pour permettre aux indiens inscrits de se faire représenter par un avocat et des organisations politiques et poursuivre la question foncière en suspens en Colombie britannique.

1969 : politique du livre blanc. Le Canada cherche à abroger la loi sur les indiens, à dissoudre le système des réserves indiennes et assimiler de force les amérindiens dans la société canadienne traditionnelle.

1974 : le bureau du district du ministère des affaires indiennes à Vernon est occupé par des bandes locales pour exprimer leur mécontentement quand à la prestation de services qui a  entraîné la fermeture du bureau en 1975.

1987 : déclaration de la nation Okanagan signée au parc Komasket à Head of the lake.

1995 : la commission de pêches de la nation Okanagan, ONFC est formée pour entamer des discussions sur la stratégie des pêches autochtones du MPO. Les négociations se poursuivent. Le comité inter-tribal des ressources naturelles de l'Okanagan -CRRNO- est mis en place pour résoudre les problèmes territoriaux sur le territoire des Syilx.

1997 : Constitution de la Okanagan nation alliance society ONA.

By Unknown - Royal BC Museum, Living Landscapes, Historic O'Keefe Ranch (Native Collection): F4-6, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1732517

2000 : L'ONA organise le 1er voyage en canot et à cheval sur l'ensemble du territoire tribal de l'Okanagan.

2001 : Acquisition de la propriété de Spotted lake négociée avec succès par le conseil exécutif de l'ONA au bénéfice du peuple Syilx.

2003 : année pilote pour la réintroduction du programme de surveillance du saumon rouge dans le lac Skaha.

2003 : la nation Okanagan organise une conférence "Bâtir des alliances de terres et de ressources entre les Premières Nations"afin d'établir un réseau de communication entre les Premières Nations pour partager des ressources et des stratégies , travailler collectivement pour renforcer leurs droits et titres autochtones.

2005 : entente pluriannuelle avec le PUD de Chelan jusqu'en 2010 sur la réintroduction du saumon rouge dans le lac Skaha.

2006 : les membres Syilx organisent la 3e chasse et cueillette annuelle à travers le territoire Syilx.

2006 : Accord pluriannuel de 8 ans entre l'ONA et Douglas County, PUD signé pour le projet d'outils de gestion de l'eau des poissons, accord pluriannuel pour la réintroduction du saumon rouge

2007 : les chefs Syilx approuvent la décision des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

sources : site de la nation Okanagan, wikipedia

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonjour, merci pour toutes ces informations passionnantes.
Je pars dans quelques jours à la découverte de la vallée de l'Okanagan et j'aimerais visiter une ou plusieurs réserves. Auriez vous des adresses pas trop touristiques s'il vous plaît?
Un grand merci pour vos recommandations.
Sandrine
C
Je ne sais pas si les réserves amérindiennes se visitent, je peux juste vous donner celle-ci, ensuite, vous me direz :

https://www.syilx.org/

Bon voyage à vous.