A Ernesto Guevara - Rafael Alberti

Publié le 13 Octobre 2017

A Ernesto Guevara - Rafael Alberti
A Ernesto Guevara - Rafael AlbertiA Ernesto Guevara - Rafael Alberti
A Ernesto Guevara - Rafael AlbertiA Ernesto Guevara - Rafael Alberti

A Ernesto Guevara


Je te connaissais enfant.

dans la campagne de ce Cordoba argentin,

jouant entre les peupliers et les champs de maïs,

les vaches des vieilles fermes, les péons...

Je ne t'ai pas revu jusqu'à ce que je sache un jour

que tu étais la lumière ensanglantée, le nord,

cette étoile que tu dois regarder à chaque instant

pour découvrir où nous sommes.

******
A Ernesto Guevara


Te conocí de niño

allá en el campo aquel de Córdoba argentina,

jugando entre los álamos y los maizales,

las vacas de las viejas quintas, los peones...

No te vi más hasta que supe un día

que eras la luz ensangrentada, el norte,

esa estrella que hay que mirar a cada instante

para saber en dónde nos hallamos.

Rafael Alberti


Rafael Alberti traduction carolita

Rédigé par caroleone

Publié dans #Au coeur du Che, #La poésie que j'aime, #Chanson du monde

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article