Les cinq faces d’une pyramide*

Publié le 19 Septembre 2017

.......Les pyramides........

Lisse
Aplanie
Parfaitement calculée
Dans l’espace du temps
Couleur émeraude
Transparence vitale
C’est comme si le ruisseau de l’espoir
Vert et lumineux
Courait dans ses veines
Et sur ses faces
Eclairées
La lune
Se couchait
A moitié

Trop parfaite
Trop droite
Trop plate
Trop prévisible
Comme le destin que l’on voue
Aux hommes
Comme les chemins tout tracés
Les lignes qui ont oublié les courbes
Les mesas qui attendent de recevoir le plateau
Et les convives
Nulle magie nul obstacle
Nulle surprise
Nul petit caillou dans le rouage bien rôdé
La pyramide des hommes
Est trop parfaite
Pour être honnête
Il ne convient que de la regarder
Comme le fruit confit de la vie
Dans sa bogue vert-velours
Dans la délicate composition de son artère
Minérale.

Carole Radureau (19/09/2017)

Par CarlesMillan — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20866611

Par CarlesMillan — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20866611

Perle de fluorite

Déjà présentée dans les poèmes suivants :

la verte gizeh,

Le cœur géométrique,

Mariposa,

accroche-toi  

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

almanito 19/09/2017 14:05

Très beau poème pour cette merveilleuse pierre mais les pyramides des hommes restent malgré tout très mystérieuses et dignes du plus grands respect à mes yeux;)

almanito 20/09/2017 14:59

Suis-je bête!

caroleone 19/09/2017 16:12

Je suis d'accord avec toi et quand je parle de la pyramide des hommes c'est de la pyramide sociale à laquelle je pensais, non au bâtiment.....