Ils chantent Pablo Neruda

Publié le 24 Septembre 2017

Ils chantent Pablo Neruda

Je ne veux pas que la Patrie soit divisée.
ni par sept couteaux saignée,
Je veux que la lumière du Chili brille de mille feux
sur la nouvelle maison qui a été construite.

Aquí me quedo

Avec le fusil à la main
ils tirent sur le Mexicain
et tuent le Panaméen
au milieu de leur rêve

Ils cherchent du sang et de l'or
les loups de San Francisco,
ils frappent les femmes
et brûlent les abris.

Ya parte el galgo terrible

Penché dans les soirs je jette mes tristes filets
à tes yeux océaniques

(poème 7, Vingt poèmes d'amour)

Je t'aime parce que je t'aime et voilà tout
et de t'aimer j'en arrive à ne pas t'aimer
et de t'attendre alors que je ne t'attends plus
mon coeur peut en passer du froid à la brûlure.

Chant 66 (La centaine d'amours)

Et me voici quand les graines sont nées
et qu'elles s'ouvrent comme des lèvres:
tout est frais et profond.

Con la primavera (Avec le printemps)

J’EXIGE UN CHATIMENT

Au nom de ces morts, de nos morts,
j’exige un châtiment.
Pour ceux qui ont souillé notre patrie de sang,
j’exige un châtiment.
Pour le bourreau qui commanda la fusillade,
j’exige un châtiment.
Pour le traître qui vint au pouvoir par ce crime,
j’exige un châtiment.
Pour celui qui déchaîna l’agonie,
j’exige un châtiment.
Pour ceux qui se firent les défenseurs du crime,
j’exige un châtiment.

Je ne veux pas qu’ils me donnent leur main mouillée de notre sang
Je veux un châtiment.
Je ne veux pas les voir à ambassadeurs et placides dans leur logis.
Je veux les voir ici, jugés sur cette place et dans ce lieu.
Je veux un châtiment!

Pido castigo (J'exige un châtiment)

Tu pleurais, vieil aveugle, quand ta vie était
bonne, quand tu portais le soleil dans tes yeux;
mais si le silence est venu, qu'attends-tu donc,
qu'attends-tu donc, l'aveugle, ainsi de la douleur ?

Viejo ciego ( Crépusculaire)

Dans son cercueil de fer, il vit
entre les pierres
se nourrissant de fers à cheval,
entre les pierres.

Le condor

Lève-toi avec moi.
Personne ne voudrait rester comme moi
sur l'oreiller où tes paupières
veulent fermer le monde pour moi.

La bandera (Les vers du capitaine)

Bouquet de sel, cerisier aux ailes noires
Onde argentée, direction du temps
aigle sidéral, serpent des Andes
aigle sidéral, quartz de lune
aigle sidéral, fiancée marine
aigle sidéral
aigle sidéral

Aguila sidéral (Aigle sidéral)

L'homme fut terre, poterie, paupière
de la boue tremblante, il fut forme de l'argile,
glaise pétrie, pierre chibcha,
coupe impériale ou silice araucane.

Amor America (Le chant général)

Les pas peuvent fouler ce lieu durant mille ans,
ils n'effaceront pas le sang de ceux qui y tombèrent.

Des voix par milliers peuvent troubler ce silence,
elles n'étoufferont pas l'heure où vous êtes tombés.
La pluie ruissellera sur la place et ses pierres,
pourtant elle n'éteindra pas vos noms de feu.

Toujours (Siempre) Le chant général

INTI ILLIMANI groupe folklorique chilien, spécialisé également dans la chanson de révolte.

 

 

 

VICTOR JARA  auteur compositeur interprète chilien, nueva canción, chanson folk (1932/1973)

 

 

PACO IBANEZ chanteur espagnol libertaire, chansons populaires et de révolte (1934)

 

 

ISABEL PARRA auteur compositeur interprète chilienne, fille de Violeta Parra (1939)

 

 

QUILAPAYUN groupe de musiciens chiliens, nueva canción, chansons folk

 

 

 

VICTOR HEREDIA  auteur compositeur interprète argentin, musique traditionnelle (1947)

 

 

 

ANGEL PARRA chanteur engagé chilien, fils de Violeta Parra, chanson de révolte et folk (1943/2017)

 

 

ROLANDO ALARCON auteur compositeur interprète chilien, chanson folk, nueva canción (1929/1973)

 

 

 

LOS JAIVAS formation musicale chilienne, chanson folk et rock, zamacueca

 

 

 

APARCOA formation musicale chilienne, nueva canción chilena

 

 

 

ILLAPU groupe folklorique chilien, nueva canción

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour et merci pour ce site magnifique. Est-ce que quelqu'un connait le nom du groupe qui a chanté ou parlé en musique des vers de Pablo Neruda. Je ne me souviens que de ceux là. " Je laisse au syndicats du cuivre, du charbon et du salpêtre ma maison face à la mer dans l'île Noire"
Je serai infiniment reconnaissante à ceux qui connaissent et me répondent. J'ai entendu ces poèmes chantés il y a très longtemps et je les cherche depuis.Par avance merci.
C
J'ai effectué une petite recherche mais cela n'a rien donné, du moins en français. Le texte que vous recherchez c'est le testament numéro 1 de Neruda dans le Chant général (testamento uno). Le chant général a été chanté par Mikis Theodorakis accompagné d'autres chanteurs mais non en français. Certains textes ont été repris par des chanteurs en espagnol, Angel Para, Quilapayun par exemple mais en français, je pense que c'était quelque chose d'inédit certainement. Si vous voulez le texte, dites-le moi, je peux vous le copier en français et en espagnol.
E
Merci car c'est un grand auteur, et on ne doit pas oublier tout ce qu'il rappelle...