Chili- Violente effraction du foyer du machi Fidel Tranamil

Publié le 24 Septembre 2017

La répression du peuple Mapuche s'accentue et s'amplifie au Chili alors que 4 prisonniers politiques Mapuche en sont à 110 jours de grève de la faim dans l'indifférence de l'état.

********

Le 23 septembre, dans le cadre d'une série d'opérations policières dans les régions d'Araucanía et de Biobío, visant à semer la terreur dans les communautés mapuches, un violent raid a eu lieu dans le LOF Rofwe de la commune de Padre Las Casas.

Cette vague répressive se produit 109 jours après la grève de la faim menée par quatre prisonniers politiques mapuches: Lonko Alfredo Tralcal, Pablo, Benito et Ariel Trangol ont fait une grève de la faim de 109 jours, accusant le gouvernement e leur innocence pour leur participation présumée à l'incendie de l'église évangélique dans le secteur de Niagara, Padre de Las Casas, région d'Araucanía en 2016.

Dans le cas du Lof Rofwe, la résidence du Machi Fidel Tranamil, les policiers, sans aucune considération pour la femme enceinte présente et les fils et filles du machi, ont procédé à la violation de l'endroit en utilisant des bombes lacrymogènes et en endommageant les ustensiles et les espaces rituels. Nilsa Rain, belle-mère du machi, a dû se réfugier dans la forêt pour protéger les enfants de la violence et des gaz.

Quelques heures plus tôt, le machi Fidel Tranamil avait été arrêté lors de l'expulsion du camp par des proches en dehors de la prison de Temuco. Au cours de cette journée, des opérations violentes ont également été menées à Concepción, Temuco et Tirúa, dans les maisons de plusieurs dirigeants mapuches.

Entretien (en espagnol) avec Nilsa Rain Huentemilla, réalisé par Territorio Inkieta, où elle raconte la terreur vécue par sa famille dans le cadre d'une procédure policière excessive et inutile.

traduction carolita d'un article paru dans Medio a Medio le  23 septembre 2017 : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Chili, #Peuples originaires, #Mapuche, #Répression

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article