Poésie amérindienne : Jim Barnes

Publié le 1 Septembre 2017

By Unknown - http://www.nativewiki.org/Image:Barnes3.jpg, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5754133

Jim Barnes est né en 1933 dans l'est de l'Oklahoma. Ses parents étaient Choctaw et Gallois.

Quand il émigre dans l'Oregon il devient bûcheron jusqu'en 1960 où il retourne en Oklahoma entre à l'université où il obtient une licence puis ensuite une maîtrise et un doctorat en littérature comparée. Il se met à écrire de la poésie dans les années 60

Ses poèmes et ses contes, ses traductions de français et d'allemand sont publiés dans une centaine de revues, ses poèmes entrent dans 14 anthologies.

LA CHOUETTE


Les soirées sont marquées de sa question
à l'heure où les collines laborieusement retiennent
la dernière lueur du jour mourant.

La nuit retient ceux qui rêvent d'elles;
Les bois, la rivière, le talus,
et le champ sont prêts

pour la réponse et son aile assassine.
Aveugle autant que la peur et les chauves-souris
la chouette est toute ouïe.

Sa nourriture est sonore:
ses oreilles tranchantes comme la faucille que figure le croissant de lune,
ses serres bruyantes qui fissurent l'os affolé.

Écoutez: la chouette en silence est partie
à travers la nuit
pour fendre des crânes sur du bois ou sur la pierre.

Jim Barnes

http://lafreniere.over-blog.net/article-5362496.html

(...) Maintenant
Je vois que j'ai raté le coche. Nous nous baignons chez nous
régulièrement. Mais le courant était plus
que le bain, plus que l'instrument
de la propreté. L'eau célébrait une manière d'être ;
le vent dans les frissons de l'eau a dessiné nos vies

de traits et de contours que nous ne pouvions voir.
(......)

Jim Barnes (Bombardier)

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article