Le Brésil s'en prend aux lois de démarcations des territoires autochtones

Publié le 14 Août 2017

Les Nations Unies et la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) ont condamné “l’attaque” menée par le Brésil contre ses peuples autochtones.

Dans une nouvelle déclaration, les experts des Nations Unies et de la CIDH préviennent que les Indiens du Brésil sont en grave danger étant donné que les politiciens continuent à tout faire pour affaiblir leurs droits fonciers si difficilement acquis.

Selon la constitution brésilienne, un tracé des territoires autochtones doit être établi et ceux-ci doivent être protégés afin de les réserver à l’usage exclusif des Indiens. Mais des politiciens anti-autochtones liés au puissant lobby de l’agrobusiness brésilien demandent que la loi change, ce qui pourrait leur permettre de voler et de détruire ces terres au profit de plantations à grande échelle et de projets de “développement”. C’est la plus grave attaque que connaissent les Indiens du Brésil depuis plusieurs dizaines d‘années.

la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Brésil, #pilleurs et pollueurs, #indigènes et indiens

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article