Etats-Unis : La nation Walla-Walla

Publié le 18 Août 2017

 

Peuple autochtone des EU faisant partie du groupe culture du Plateau nord-ouest et vivant le long de la rivière Walla Walla qui porte leur nom, autour de la rivière Snake et du Columbia , sur un territoire qui fait partie à présent du nord de l'Oregon et du sud de l'état de Washinton.

Puissant peuple dans cette région précise qui vivait en mode semi nomade, pêchant, chassant et récoltant des plantes sauvages.

Le nom walla walla signifie : beaucoup d'eau (en raison des nombreuses rivières de leur territoire).

Autre nom : waluulapam

Langue : sahaptin liée à la langue des Nez Percés

Il y avait avant la colonisation 3 bandes principales. Les groupes étaient désignés selon les noms de leur village (par exemple Wallulapum, Chomnapum)

Ils vivent de nos jours dans la réserve confédérée des Umatillas ( Confedered tribes of the Umatilla indian reservation ) dans l'Oregon, près des Blue mountains.

Certains vivent dans la réserve confédérée de la nation Yakama dans l'état de Washington.

rivière walla walla, territoire d'origine- Par Glenn Scofield Williams — originally posted to Flickr as Walla Walla River below Stone Creek, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6253401

La chasse concernait les élans, les cerfs, les chèvres sauvages, les marmottes, les coyottes, les ratons laveur, les castors, les renards, les porc-épic, les lièvres et belettes.

La pêche concernait le saumon, la truite, le corégone.

Ils construisaient des tipis recouverts de tapis de tule un roseau abondant dans la région. Quand la tribu déménageait elle emmenait les tapis et laissait les perches.

A partir des années 1700 ils élèvent de grands troupeaux de chevaux et adoptent une partie du style de vie des peuples des plaines. Le cheval facilite leur vie, les rassemblements saisonniers. Ils voyagent à travers les Rocheuses pour échanger des racines sèches et des saumons avec les peuples des plaines contre de la viande et des peaux de bison.

BLUE MEADOW (Minnie Patawa), Walla Walla tribe; WHITE FAWN (Esther Motanic), Cayuse; WOOD DOVE (Melissa Parr), Umatilla, Pendleton, OR (1924) image

 

image

CHRONO

 

 

Par own work by original uploader, which was RL65 at fr.wikipedia — Personnelle, own work, Transferred from fr.wikipedia, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6014572

1750 : l'introduction du cheval apporte des changement dans le mode de vie, l'adoption de certains cultures des peuples des Grandes plaines et la chasse au bison.

1805 : contact avec l'expédition de Lewis et Clark. Le chef Yelleppit veut échanger des marchandises avec eux.

1811 : premier contact avec les commerçants de fourrures de la compagnie de la baie d'Hudson.

1812 : construction d'un poste commercial Spokane house sur leur territoire près de la confluence des rivières Spokane et Little Spokane.

1825 : La compagnie de la Baie d'Hudson établit Fort Vancouver comme poste de traite.

1836 : Henry Marcus Whitman fonde une mission presbytérienne à Waiilatpu et prend contact avec la tribu.

1843 : première migration majeure le long de la piste de l'Oregon qui entraîne des conflits violents avec les colons blancs voyageant dans des convois sur la piste.

 

Yellow bird- By A.J. Splawn - Ka-mi-akin, the last hero of the Yakimas. Portland, OR : Kilham Stationery and Printing Co. page 359, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3986271

1843 : Isaac Stevens rencontre Piupiumaksmaks (Yellow bird) quand il se dirige vers l'est pour tracer le chemin de fer du Pacifique.

1845 : Les colons ont apporté avec eux des épidémies de maladies infectieuses contre lesquelles les autochtones ne sont pas immunisés, la rougeole et la variole.

1847 : massacre de Whitman qui amène le début de la guerre Cayuse.

image

1855 : la réserve Umatilla est établie pour les Umatillas, les Cayuses et les Walla walla.

1855 : le gouverneur du territoire de Washington négocie le traité de Walla walla avec la tribu qui accepte de céder la plupart de ses terres et doit se rendre dans la réserve avec les Umatillas.

1855 : guerre de Yakima par une alliance amérindienne comprenant les Cayuses, les Walla walla, les Umatilla, les Nez Percés.

7 au 10 décembre 1855 : bataille de Walla walla ou battle of Frenchtown ou le chef Yellow bird sera pris en otage avec 4 hommes alors qu'il se rendait avec un drapeau blanc. Il sera tué et mutilé par les soldats de l'Oregon.

1856 : massacre de Grand Ronde river valley quand des volontaires dirigés par le colonel Benjamin Shaw attaquent des colonies pacifiques de Cayuses et de Walla walla sur la rivière Grande Ronde dans l'Oregon. Il y aura 60 morts, surtout des femmes et des enfants.

1858 : le colonel Wrigth ordonne la destruction de 700 chevaux Appaloosas à Horse Slaughter camp, et pend plusieurs Palouses. Ceci marque la fin des guerres Yakima et Coeur d'Alène.

1859 : le traité est brisé car les EU ne donnent que la moitié de ce qui a été promis.

1887 : la loi Dawes est adoptée par le congrès et conduit à la dissolution des grandes réserves amérindiennes pour vendre les terres aux colons blancs.

1949 : les tribus Cayuses, Walla walla, Umatilla se réunissent comme tribus confédérées de la réserve Umatilla.

sources : wikipedia, warpaths2peacepipe

Paroles de Yellow bird

"Je suis venu des forêts de l'Oregon sans aucune intention hostile.....
Nous sommes venus chasser les bêtes des champs et aussi échanger nos chevaux pour le bétail. Car mon peuple a besoin de bétail qui n'est pas si abondant en Oregon et en Californie. Je suis venu aussi, selon les coutumes de nos tribus, visiter la tombe de mon pauvre fils Elijah qui a été assassiné par un homme blanc. Mais je n'ai pas parcouru jusqu'à présent pour pleurer. Je demande la justice".

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Walla Walla, #Oregon, #Etat de Washington, #Peuples originaires

Repost 0
Commenter cet article