Venezuela : Quels sont les enjeux du vote du 30 juillet pour l'assemblée constituante ?

Publié le 29 Juillet 2017

“Le peuple du Venezuela est le dépositaire du pouvoir constituant originel. Dans le cadre de l’exercice de ce pouvoir il peut convoquer une assemblée nationale constituante dans le but de transformer l’État, créer un nouvel ordonnancement juridique et rédiger une nouvelle Constitution”.

Art. 347, Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela.

Ci-dessous : un mouvement de soutien enraciné dans les mouvements sociaux ou partis de gauche fait entendre sa voix pour défendre le droit des vénézuéliens à écrire leur constitution. Du FMLN (parti salvadorien, actuellement au pouvoir) à Milagros Sala, militante sociale emprisonnée par le gouvernement Macri, depuis les mouvements populaires de Haïti, ou encore des Sans Terre du Brésil et d’autres organisations paysannes membres de la Via Campesina.

Dimanche prochain, dans chacun des États du pays caraïbe, se tiendront les élections en vue de la convocation de l’Assemblée Nationale Constituante. C’est l’appel au Pouvoir Constituant Originel, qui aura la tâche d’élaborer une nouvelle Constitution, améliorant celle de 1999 qu’a impulsée le président Hugo Chávez Frías. Voyons de quoi il s’agit.

Le 1er mai, à l’occasion d’un nouvel anniversaire de la Journée Internationale des Travailleurs, dans le cadre d’une escalade de la violence fasciste menée par l’opposition politique et économique interne et externe qui a commencé en avril, le Président Nicolás Maduro a appelé le Pouvoir Originel à débattre d’une nouvelle Constitution pour surmonter les problèmes que traverse la République Bolivarienne du Venezuela. La convocation se fonde sur l’article 347 de la Constitution de la République Bolivarienne du Venezuela, et en conformité avec les articles 70, 236-1 et 347 de la Constitution, dans le but de garantir la paix dans le pays face aux circonstances sociales, économiques et politiques actuelles, où la Révolution Bolivarienne se trouve menacée à l’intérieur comme à l’extérieur par des éléments antidémocratiques. Le peuple, en tant que Pouvoir Constituant Originel, devra exprimer sa volonté et son engagement à défendre les acquis sociaux et les droits conquis au cours de ces 18 années. 

la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Venezuela

Repost 0
Commenter cet article