Mexique- CNI : L’offensive d’en-haut, face à la mobilisation d’en-bas

Publié le 13 Juillet 2017

Nous qui sommes le Congrès National Indigène, peuples, nations, tribus et quartiers indigènes de ce pays, nous lançons un appel en direction des peuples indigènes ou non du Mexique, des organisations des droits humains honnêtes, des médias et de la communauté scientifique et intellectuelle afin de dénoncer l’escalade de la répression contre des compañeros et des compañeras de nos peuples, où des conseillers ont été nommés afin d’intégrer le Conseil Indigène de Gouvernement pour le Mexique. Cela représente pour nous une agression contre le CNI et contre notre proposition que nous avons fait connaître à toute la nation, raison pour laquelle nous dénonçons et faisons savoir que :

Au Chiapas, l’hostilité s’accroît et de graves tensions ont été générées par les mauvais gouvernements dans l’ejido Tila, du fait des tentatives mises en œuvre par des caciques liés aux groupes paramilitaires pour que revienne le mauvais gouvernement dans la communauté, comme c’est le cas du leader paramilitaire du groupe Paz y Justicia, Arturo Sánchez Sánchez et de son fils Francisco Arturo Sánchez Martínez, qui ont tiré des coups de feu et qui, accompagnés d’autres personnes appartenant à leur organisation, ont bloqué l’accès au village de Tila ; récemment, le 5 juin dernier, ils ont bloqué avec des personnes armées et encagoulées la route reliant Tila à Salta de Agua, en face de l’hôpital intégral de Tila, ainsi qu’à un autre endroit sur la route entre Tila et Yajalon, et même des chemins situés sur le territoire de l’ejido.

la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #indigènes et indiens, #CNI

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article