Les cailloux de l’inquiétude*

Publié le 5 Juillet 2017

Le soubresaut du ruisseau imprime
Son lumbago de chaos sur les pierres
Endormies
Même le sommeil de la pierre
Vibre fort et son rêve est interrompu
Par la crise de nerfs de la lune
Dans la vase l’argile a rougi plus que de coutume
Elle se sentait prise en défaut
Elle qui ne voulait que finir en pot
La voilà qui doute à présent
Sous terre les pierres ne savent pas qu’elles sont
Précieuses
Le silex cohabite avec la turquoise
Le rubis se marie avec la marne
Le quartz entre dans tous les lits
Et sème des petits partout
Les couleurs se lient s’unissent se corrompent
L’arc-en-ciel est une pâle copie de la minéralité
Dans la géode de l’améthyste
J’ai lu le marc de pierre
Et des larmes ont envahi mes yeux
Dans le miroir d’obsidienne
J’ai vu le reflet des pensées qui ont perdu le sourire joyeux de leur macule
Noir était leur message
Volcanique propos
De lave de fusion et d’action
La couleuvre a fait son lit dans le berceau
D’obsidienne
L’argile a cuit son pain dans son four
Elle est devenue brique
La destinée est dure comme le minéral qui mord
La vie est un serpent qui ondule sans savoir où il va
Il n’y a pas de joie dans la maison des pierres
Le cœur de quartz rose a péri gobé par un goéland curieux
Un jour nouveau se dessine en négatif sur les parois d’obsidienne
Le reflet de brique a le goût du pain de demain
Si dans l’avenir un fil est tiré
Fil invisible
Qu’il ne faut pas rater
Qu’il convient de connaître
Le sens du vent continuera de dessiner des volutes sur la grotte
Dans un nid de cristal
Naîtront des hirondelles de pierre
De roses anémones et de noirs poussins
Dans le lit de quartz hématoïde se cachera le sang rouge et noir
Celui qui coulera dans la minéralité
Qui vaincra les forces sombres les pensées sombres et
Les chemins qui se perdent dans la nuit
Demain sera un jour neuf
Où le cheval hennira sur le chemin de la nouvelle aube
Et dans ses pas brilleront les pierres débarrassées de l’inquiétude
Elles seront libres et dégoulineront de sève et d’amour
Il suffira de se pencher du cheval minéral
De cueillir à pleines mains l’amour et la sève
De continuer sur le chemin de la vie avec force et courage.

Carole Radureau (05/07/2017)

Les cailloux de l’inquiétude*

Perle d'obsidienne acajou

C'est la pierre de la protection et de la sérénité, elle aide à stabiliser l'humeur changeante et la sensibilité.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre

Repost 0
Commenter cet article

almanito 05/07/2017 18:18

Tu as vraiment un univers qui n'est qu'à toi. Toutes ces images et ces couleurs, ces textures! Chaque phrase mérite qu'on s'arrête pour rêver, tout simplement, c'est magnifique!

Je ferais bien de me munir de cette pierre acajou de sérénité, tiens! Je fais parfois des colères terribles, courtes mais imprévues et ... tempétueuses :)) ensuite, je suis la première étonnée d'avoir fait tant de raffut!

caroleone 05/07/2017 19:12

Il faudrait que tu me dises ton signe du zodiaque, je regarderais ce qui te convient mais en vérité on s'en fiche, l'important c'est d'avoir un feeling avec une pierre peu importe où elle se trouve, sur un étal, dans une vitrine ou tout simplement par terre. Ce que je recherche, c'est le bien-être qu'elles apportent, déjà rien qu'à les regarder, ensuite, selon mes humeurs et chaque jour, je me dirige vers une pierre différente à la maison. Le soufre m'a hyper bien stabilisée, comme c'est une pierre de belle taille, elle fait de l'effet plus que les petites. Cette obsidienne acajou, je l'ai trouvée dans une vitrine du petit magasin de choses magiques et ésotériques à Huelgoat. Tout d'abord j'ai eu le coup de coeur pour une de mes pierres préférées, l'opale des Andes, mais brute, alors j'ai sauté dessus puis j'ai vu la cornaline roulée qui était magnifique ,c'est une pierre que je recherchais et en fouillant j'ai vu cette obsidienne, à vrai dire je ne savais pas que ça existait. Elle m'a appelé elle aussi alors je l'ai prise. C'est comme ça que ça marche, une marne, un silex, un galet, un granite, une ardoise m'appellent et je les entends. Parfois ce sont de gros cailloux !! J'ai toujours au moins un caillou dans ma poche quad je reviens de balade, en plus d'autres choses.....je suis comme les enfants.