Le peuple vénézuélien a approuvé l'assemblée constituante

Publié le 31 Juillet 2017

Le peuple vénézuélien a approuvé l'assemblée constituante

Le processus électoral constituant a été massivement approuvé par le peuple vénézuélien puisque près de 8,1 millions d’électeurs se sont rendus aux urnes pour élire les membres de la future Assemblée Constituante, sur 19 millions d’inscrits sur les listes électorales.
S’il peut paraître quelque peu chaotique pour les européens, habitués à des élections sans heurts, la situation au Venezuela est sans commune mesure avec ce que nous connaissons. Le pays doit faire face à plus de 4 mois de violences de la part d’une opposition qui use de tous les moyens pour empêcher que ce processus touche à sa fin et puisse rétablir la paix dans le pays. Il convient, pour cela, de rétablir quelques vérités.
Certes, il y a eu plus de 100 morts depuis le début des affrontements entre l’opposition et les forces de l’ordre. Mais elles ne sont pas, dans leur immense majorité, du fait de l’armée ou de la police. Aujourd’hui, un garde national a été assassiné, 8 policiers ont été grièvement blessés, il y eut au moins 6 morts lors d’affrontements et une cinquantaine d’individus violents ont été interpellés. Ce sont des déclarations de Vladimir Padrino Lopez, ministre de la Défense, et Nestor Reverol, ministre de l’intérieur. Ce n’est pas nouveau, les morts ne sont pas tous des partisans de l’opposition, comme on voudrait bien nous le faire croire.
Mais il faut savoir aussi que 213 centres électoraux ont été saccagés aujourd’hui et que le gouvernement a dû ouvrir des bureaux de vote dans des quartiers sécurisés de Caracas pour permettre aux citoyens de venir s‘exprimer dans les urnes parce qu’ils ne le pouvaient pas dans leurs quartiers, soumis à l’intimidation, à la violence et même à la séquestration de la part de groupes armés d’opposition.
Comme je peux le constater sur place et quoi qu’en disent les journaleux serviles aux pouvoirs d’argent et à l’oligarchie, il convient d’être plus circonspect sur les événements en cours. La situation est beaucoup plus complexe que ce qu’on voudrait bien vous faire croire.
Quant aux chiffres, il convient de les relativiser. Vous allez lire dans les journaux que 8,1 millions sur 19 ne fait pas une majorité, mais il convient de replacer ce résultat dans un contexte historique. Lors des dernières élections législatives, l’opposition a recueilli 7 millions de voix contre 5,6 millions favorables au gouvernement, ce qui a permis à l’opposition d’obtenir la majorité à l’Assemblée Nationale. Il faut se souvenir également que Hugo Chavez a été réélu en 2012 avec 8,2 millions de voix. On peut donc considérer, à juste titre, que le soutien populaire à la politique gouvernementale est resté intact et s’est même amplifié depuis la dernière élection. Les résultats de cette élection sont sans appel et inflige un camouflé cinglant, dans un contexte extrêmement difficile, aux prétendus détenteurs de la vérité et de la démocratie, et surtout, à l’opposition qui a appelé au boycott. En fait, les partisans du chavisme enregistre un de leur meilleur score électoral. 
Il n’en reste pas moins que le combat n’est pas terminé. Les tenants du capital seront prêts à tous les mauvais coups pour empêcher le peuple de s’exprimer démocratiquement comme il vient de le faire aujourd’hui. L’opposition appelle déjà à de nouvelles manifestations qui ont le soutien des Etats-Unis et de leurs alliés.
Ce soir, le peuple vénézuélien est en fête pour saluer la paix, la fraternité, son indépendance et sa souveraineté.

Christian Rodriguez via fb

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Venezuela

Repost 0
Commenter cet article