Etats-Unis : La nation Menominee

Publié le 8 Juillet 2017

Peuple autochtone des EU reconnu par le gouvernement fédéral dont le territoire historique comprenait 40.000 km2 de l'état du Wisconsin actuel et de la péninsule supérieur du Michigan. Peuple des forêts du nord-est.

Autre orthographe : menomini

De l'ojibwe pour "wild rice people"

Population : 8700 personnes

Réserve dans le Wisconsin 916.28 km2

Menominee indian reservation située à 60 milles à l'ouest du site de leur création.

Langue : menominee, de la famille des langues algonquiennes, elle a des affinités avec la langue des Fox et celle des Kickapoo.

Les tribus historiques étaient installées sur leurs territoires d'origine c'est-à-dire dans le Michigan et le Wisconsin depuis au moins mille anas avant le début de la colonisation. Ils seraient issus des personnes de la vieille culture du cuivre et de peuples autochtones ayant peuplé la région depuis 10.000 ans.

Connus dans l'histoire comme une nation pacifique, amicale et accueillante ayant la réputation de s'entendre avec les autres tribus.

Avec la politique d'assimilation du gouvernement la tribu prend fin en tant que telle dans les années 50.

Un jugement assez unique dans son genre aux EU, Menominee C.EU de 1968 leur permet de garder néanmoins leurs droits traditionnels de chasse et de pêche, le congrès n'ayant pas clairement mis fin à ces dispositions dans sa législation.

La reconnaissance fédérale est retrouvée en 1973 par un acte du Congrès et la réserve est rétablie en 1973.

Une constitution écrite est rédigée et un gouvernement tribal institué

By Charles Edward - Own work, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5210533

By Charles Edward - Own work, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5210533

By Harmon Percy Marble - Taken on the Menominee Indian Reservation between 1913 and 1918 by Marble. Some of his better work.(from the author's collection) More at http://www.menominee-nsn.gov, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=37402570

Mode de vie

Des explorateurs européens les rencontrent dans le Wisconsin actuel au milieu du XVIIe siècle au cours de l'ère coloniale. Ils vivaient dans de nombreux villages que les français visaient pour le commerce des fourrures.

Ils récoltaient le riz sauvage ce qui leur vaut un surnom donné par les français de "folles avoines" .

Le riz sauvage et l'esturgeon sont la base de leur alimentation. Le riz tient une place particulière dans la tribu en tant que grain de base. L'esturgeon en tant que mythe est très important également, il est souvent appelé " le père" du Menominee et des fêtes ont lieu chaque année où des plats à base d'esturgeon sont servis.

Leurs coutumes sont assez semblables à celles des Ojibwés, un autre peuple de langue algonquienne.

Il y avait 5 clans principaux : aigle, ours, loup, grue et orignal.

Chaque clan avait une responsabilité traditionnelle au sein de la tribu.

Le système de parenté était patrilinéaire, ils croyaient que les enfants tiraient leur statut social de leurs pères et du clan du père. Les membres d'un même clan étant considérés comme des parents, il convenait que les jeunes aillent chercher un conjoint dans un autre clan.

chef Dan WaupooseBy Unknown or not provided - U.S. National Archives and Records Administration, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17069005

Croyances

La terre forme une partition entre les niveaux supérieur et inférieur. Le monde supérieur représente le bien et le monde inférieur représente le mal. Les deux mondes sont divisés en plusieurs couches, la plus éloignée est la plus puissante. Le soleil est au plus haut niveau dans le monde supérieur suivi du Thunderbird et du Morning star, des Golden Eagles (symboles de la guerre) et d'autres oiseaux dirigés par l'aigle chauve.

Le premier niveau au-dessous de la terre dans le monde inférieur est occupé par le serpent Horned. Les niveaux inférieurs suivant sont la maison du Cerf blanc qui contribue à créer la danse de médecine. Le prochain niveau est celui de la Panthère sous-marine et le niveau le plus bas est régi par le Grand Ours blanc.

Le rêve dans la tradition Menominee est un moyen de se connecter avec un esprit gardien pour gagner du pouvoir.

Il y a un rituel de passage à la puberté pour les garçons et pour les filles. Ils doivent vivre pendant plusieurs jours dans un petit wigwam isolé. Ils rencontrent les aînés qui leur permettent de décrypter leurs rêves. Les aînés les informent de leurs responsabilités pour leur rite de passage.

pseudognaphalium - By H. Zell - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10957744

 

 

 

Dans les plantes médicinales on trouve allium tricoccum qui est consommé dans la cadre de l'alimentation.

Pseudognaphallium obtusifolium en médecine.

 

image

Histoire

1634 : Les Menominees avec les Ho-Chunk et les Potawatomis sont témoins de l'arrivée de l'explorateur français Jean Nicolet.

Pendant la guerre de 1812 ils restent neutres.

Plus tard ils seront les alliés des britanniques et des canadiens qu'ils aident à vaincre les forces américaines à la bataille de l'île Mackinac.

Au cours des décennies suivantes ils seront de plus en plus pressés par l'avancée des colons européens et américains dans leur région. L'exploitation forestière et l'extraction de ressources attirent des colons pour travailler dans le Michigan.

Dans les années 1820 ils sont contactés par des représentants d'indiens christianisés de Stockbrige-Munsee de New York pour partager et céder une partie de leurs terres pour leur propre utilisation.

Ils vendent peu à peur leurs terres du Michigan et du Wisconsin par le biais de 7 traités de 1821 à 1848 pour le Michigan. Le gouvernement des EU veut les déplacer vers l'extrême ouest, le chef Oshkosh examine le site proposé en contrepartie de leurs territoires et rejette l'offre. Leur territoire est bien meilleur pour la chasse et les ressources assurant leur autosubsistance. Ils conservent des terres près de la rivière Wolf qui deviennent ensuite la réserve actuelle.

La réserve est créée le 12 mai 1854 , la reconnaissance fédérale de 1973 obtenue, la tribu restaure ses frontières historiques ce qui sous-entend des parcelles hors réserve.

Les communautés

Keshena 1262 personnes

Legen lake 1525 personnes

Village moyen 281 personnes

Neopit 690 personnes

Zoar 98 personnes

Ils exploitent la forêt de façon durable.

En 1905 une tornade balaie la réserve, la quantité de bois est touchée. Le ministère de l'intérieur retrouve alors le contrôle du territoire comme il détient la réserve en fiducie pour les Menominees. Il réduit la coupe de bois vendable à 30%, la forêt se régénère.

En 1934 les Menominees intentent une action devant la cour contre le service forestier affirmant que la politique du gouvernement avait endommagé considérablement leurs ressources. Le tribunal en convient et règle la créance en 1952 en accordant aux Menominees la somme de 8.5 milliards de dollars.

Pendant la seconde guerre mondiale les Menominees font partie des soldats engagés.

Dans les années 50 c'est la fin de la "relation spéciale" entre le gouvernement des EU et ces tribus considérées comme "prêtes à être assimilées à la culture dominante". Ceci mettrait fin à leur statut de nation souveraine.

Le BIA (bureau des affaires indiennes) assure que les Menominees sont suffisamment autonomes économiquement parlant avec leur industrie du bois pour réussir leur indépendance. Avant la résiliation ils étaient l'une des tribus amérindiennes les plus riches des EU.

En 1954 le Congrès adopte la loi qui élimine la réserve Menominee mettant fin à son statut tribal le 30 avril 1961.

La propriété tribale est transférée à une société Menominee enterprises, inc. A la demande des Menominees l'état organise l'ancienne réserve en comté pour y maintenir une certaine cohérence. La tribu devient une colonie dans l'état. Cela diminue considérablement le niveau de vie des membres de la tribu. Le comté de Menominee était la comté le plus pauvre et le moins peuplé à cette période.

Seul l'artisanat était leur moyen de subsistance et cela ne suffisait pas assurer le soutien à la communauté.

Ils ne pouvaient même pas assurer les services de base. Ceci se passait à une période d'activisme amérindien, les membres de la communauté commencent donc une campagne organisatrice pour retrouver leur souveraineté politique en tant que tribu Menominee.

By Ada_Deer_1.jpg: Morris K. Udall Foundationderivative work: Larkspurs (talk) - Ada_Deer_1.jpg, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11818774

Ada Deer est une des leaders, elle deviendra plus tard la défenseur des amérindiens au niveau fédéral et secrétaire adjoint aux Affaires Indiennes de 1993 à 1997.

En 1970 des activistes forment un groupe appelé Détermination des droits et de l'unité pour les actionnaires de Menominee ou DRUMS. Ils bloquent la vente proposée de leurs terres tribales, réussissent à reprendre le contrôle du sonseil d'administration du MEI. Ils convainquent le Congrès de rétablir leur statut de tribu souveraine reconnue par le gouvernement fédéral par voie législative. La tribu souveraine réorganise la réserve qui sera rétablie en 1975.

Dans la réserve il y a un College of Menominee nation qui comprend l'institut de développement durable, qui a pour objet d'éducation, la promotion de l'éthique pour vivre en équilibre sur la terre.

Leur ressource forestière est remarquable, elle est habilement gérée avec un programme sur le bois.

Leur réserve comporte 1.3 millions de pieds debout de bois.

Depuis 1987 la réserve possède un casino de jeux style Las Vegas, des jeux de bingo et un hôtel.

Cela offre des emplois aux Menominees dont 79% en bénéficient sur les 500 emplois créés.

source : wikipedia

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Menominees

Repost 0
Commenter cet article