Fleurs de mes entrailles*

Publié le 30 Juin 2017

Fleurs de mes entrailles
Fruits de mes veines à vous offertes
Vous resplendissez azurs aux faïences dédiés
Grains de pierre attendant la taille
Vertes promesses des matins féconds
La cordiérite offre au granite son ocre délavée
Des schistes cristallisent dans la robe de l’andalousite
La plumbogummite arrondit tous les angles bruts
La laumontite renferme ses trésors de limaille
La galène argentifère a suscité toutes les convoitises
La cérusite monopolise toutes les attentions
Dans le vaste synclinorium
Cour de récréation de la minéralité
Les pierres se sont développées
Ont rivalisé de beauté et de rareté
Ont grandi dans l’ombre
Sans rien dire
Pendant des siècles
Renfermant leur vertu aux yeux de tous
Espérant ne jamais être découvertes.

C’était sans compter sur l’homme
Sa curiosité
Son appétit
C’était sans compter sans l’avidité
Rien n’arrête l’homme dans son action cupide
Rien ne l’empêche de saccager aux forceps
Les ventres naturels.

Dans la forêt d’Huelgoat
Des mousses imitant le sourire de la pyromorphite
Habillent de leur soie
Les troncs des hêtres
Dans la forêt d’Huelgoat
Le sang de plomb et d’argent coule dans le lit du Fao
Des reflets d’or et de cuivre irisent l’onde mystérieuse
Des dames fougères éventent les korrigans
Elles ont poussé sur une veine précieuse
Ont puisé dans le lait d’argent du ruisseau leur fibre merveilleuse
Il n’est pas d’endroit plus beau et doux au monde
Son apparence est le reflet de mon côté obscur
Penser que tant de merveilles sous terre sous vos pieds
Dorment en catimini
Pendant
Que le gargouillis de l’eau
Cache à peine l’éboulement du jeu de quilles des ogres.

**------**

La terre-mère a perdu le fruit de ses entrailles
Combien de siècles pour renouveler le trésor ?
Dans une chair pressurisée s’endort le désir de bien faire
Dans une maternité féconde
Dorment les germes de la nature entreprise.

Carole Radureau (29/06/2017)

plumbogummite/cérusite -By Rob Lavinsky, iRocks.com – CC-BY-SA-3.0, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10173585

plumbogummite/cérusite -By Rob Lavinsky, iRocks.com – CC-BY-SA-3.0, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10173585

Perle de plumbogummite (ou hitchockite)

Minéral du groupe alunite-jarosite, minéral souvent associé à la pyromorphite.

Perle de schiste

Roche qui a la particularité d'être feuilletée et de se débiter en plaques fines. Cela peut être une roche sédimentaire argileuse ou une roche métamorphique.

Perle de cordiérite

Espèce minérale du groupe des silicates

Perle de pyromorphite

Espèce minérale composée de chloro-phosphate anhydre de plomb.

Voir aussi ce poème-ci  Iroquois

Perle de laumontite

Espèce minérale du groupe des silicates.

 

 

Voir aussi ce poème  : Dans son coeur, recroquevillé

Perle de cérusite

Espèce minérale composée de carbonate naturel de plomb.

 

 

Voir aussi ces 2 poèmes 

Je veillerais sur toi mon coeur

Déforestation

La perle de granite

Le granite est une roche composée de quartz, de mica et de feldspath. Le feldspath se transforme en kaolin lorsqu’il est lessivé par les eaux et il donne alors le sable.

Voir aussi ces 2 poèmes : 

Le granite et l'ardoise

Ami caillou

Perle d'andalousite

Pierre de modération comme toutes les pierres qui contiennent de l'aluminium, elle intervient sur le comportement.

 

 

Voir aussi ce poème-là : La fleur qui dort

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre

Repost 0
Commenter cet article

almanito 30/06/2017 18:46

Eh oui, l'avidité des hommes détruit toute la beauté de cette planète. Beau poème très imagé et combattif!

caroleone 30/06/2017 19:34

J'avais trouvé un filon breton....mais d'autres l'on trouvé avant moi. Mais mon collier de perles ne fait pas de mal à l'utérus de la terre-mère, malgré tout si je vois la trombine des pierres c'est bien parce que certains ont creusé pour se faire . Et avec mon utopie j'aimerais que cela reste à sa place.