Entendre la vie

Publié le 10 Juin 2017

Entendre la vie
A toute heure du jour
Qui pépie
Le bec grand ouvert.

Entendre la mer
Roulement de tambour
Chevaux au galop
Remontant en retard
Sa plage désertée.

Entendre l'écho
Qui chuchote
Tendrement
Le son répété
Perroquet inlassable.

Entendre les notes
Pures ou bien sombres
Lointaines ou rapprochées
Au semblant de l'été
Au cœur du printemps :
Notes multiples rares ou profondes
Dans leur robe de musique.

Entendre des sons imparfaits
Altérés
Mécaniques ou artificiels
Semblant
D'une vie en catimini
Offrant
Son peu de vie
En pointillés.

Entendre
Oui mais entendre
Les sons qui sortent d'une voix
Ne pas toujours comprendre
Ne pas souvent comprendre
Quand l'interprétation
Est erronée
La vie
S'en va
En haussant les épaules.

Entendre la vie
Oui
Un petit peu
Au compte-goutte
Il faut coûte que coûte
Entendre parce qu'entendre
C'est beau
Cadeau, onéreux cadeau
Cadeau sans prix comme la vie
Main offerte de celle-ci
Dans son oreille tendue
Coquille de nacre pure habillée de son écho de cristal :
Prends-là surtout cette main-coquille
Et prends-en bien soin.

Carole Radureau (10/06/2017)

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost 0
Commenter cet article

almanito 10/06/2017 12:03

Un poème particulièrement émouvant car je sais qu'il te touche de près. Très beau la musique de la Bretagne qui transparait dans tes mots, ce poème, c'est toi.

caroleone 10/06/2017 14:11

Je n'ai pas du tout d'inspiration en ce moment, la muse aime bien les vacances il me semble. Mais ce matin à 5 heures il a fallu que je me lève pour écrire ceci. Oui, ça me touche parce que vraiment c'est galère ces problèmes auditifs et tout ce qui en découle dans mon quotidien. J'ai fait 2 otites en Bretagne, elles ne sont pas encore guéries.