Carte postale de Bretagne, le phare de st-Mathieu, un phare très à l’ouest

Publié le 8 Juin 2017

Carte postale de Bretagne, le phare de st-Mathieu, un phare très à l’ouest

Par Georges Clerc-Rampal — Clerc-Rampal, G. (1913) Mer : la Mer Dans la Nature, la Mer et l'Homme, Paris : Librairie Larousse, p. 289, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=43173693

 

A Plougonvelin dans le Finistère, près du Conquet, situé au bout du bout du monde, à la limite extrême du continent, sur un site grandiose et original réunissant phare, ruines d’une ancienne abbaye, sémaphore, cénotaphe et monument aux marins disparus en mer, le phare de st-Mathieu habille le lieu de sa physionomie blanche et rouge, allumant ses feux à la longue histoire.

Le cap de la pointe St-Mathieu s’avance dans l’océan Atlantique, protégeant les falaises et formant la limite nord de la rade de Brest.

Le phare donne la direction du chenal du Four. Son alignement avec le phare du Portzic donne la route à suivre pour entrer dans le goulet de Brest.

C’est un phare d’une architecture simple, épurée, construit en maçonnerie lisse. Le matériau qui le compose c’est le granite de l’aber Ildut et on trouve aussi un apporte de granite de Kersanton.

Il est érigé dans l’enceinte de l’abbaye bénédictine qui a été détruite pendant la révolution.

Le panorama s’étend de la pointe du Raz à l’île d’Ouessant, embrasse la chaussée des Pierres Noires et l’archipel de Molène.

 

Carte postale de Bretagne, le phare de st-Mathieu, un phare très à l’ouest
Carte postale de Bretagne, le phare de st-Mathieu, un phare très à l’ouest
Par Pline — wikimedia, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5091608

Par Pline — wikimedia, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5091608

appareil d'éclairage st-mathieu 1834Par graveur "A.B.L." — Le Magasin pittoresque, 1834, t.2, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3965659

Les feux de St-Mathieu

Dès 1157 : le duc de Bretagne accorde aux moines bénédictins des droits de compensation pour l’entretien d’un feu sur le site de l’abbaye.

1250 : l’abbaye est achevée, les moines placent un fanal au sommet d’une tour à feu carrée haute de 40 mètres.

1689 : la marine royale expérimente un nouveau type de lanterne vitrée close installée au sommet de la tour de l’abbaye de St-Mathieu. Comme l’expérience s’avère efficace, les ingénieurs du royaume décident de remplacer les foyers ouverts déjà existants par ces foyers fermés qui comportent une lanterne permettant aux gardiens de surveiller leur feu par tous les temps.

Septembre 1692 : le projet est terminé à st-Mathieu.

Mais le feu coûte cher, aussi on ne l’allume que lors des nuits les plus sombres en automne et en hiver.

Mais le feu comporte des dangers et pourrait fort bien embraser l’abbaye.

1695 : on le remplace par une lanterne avec 15 lampions de cuivre placés sur 3 rangées superposées et alimentées par de l’huile. Ce qui n’est pas moins dangereux ni moins pratique.

1701 : la marine récupère le phare et loue une maison pour y installer un gardien.

1750 : l’édifice est renforcé par une armature métallique. Pour protéger les oiseaux marins qui viennent s’écraser et briser les carreaux, on pose un grillage ce qui absorbe une grande partie de la lumière.

1771 : des modifications sont apportées par le comte d’Estaing dont le remplacement des petits carreaux par des glaces en verre de bohème, des lampions par des lampes à double mèche, des réflecteurs en métal poli renforcent la puissance des réverbères. On peut voir le phare à cette époque à 30 km.

24 juillet 1796 : l’abbaye en ruine est vendue comme bien national à un notable du Conquet. Ce bourgeois s’engage à ne pas détruire ni l’église ni la tour carrée qui sert de phare.

1820 : le feu de st-Mathieu est équipé d’une installation pour feu tournant avec 8 réflecteurs Lenoir et des lampes d’Argand. Mais sa hauteur reste insuffisante.

Carte postale de Bretagne, le phare de st-Mathieu, un phare très à l’ouest
Carte postale de Bretagne, le phare de st-Mathieu, un phare très à l’ouest

Par Alberto Baldaccini — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=21747864

Quelques chiffres pour le phare ouest

1835 : mise en service

163 : son nombre de marches

37 mètres : sa hauteur

56 mètres : son élévation au-dessus des plus hautes mers

29 miles : sa portée (soit 46 km)

1932 : année où il est électrifié

1996 : année où il est automatisé

2005 : inscription aux Monuments Historiques

2011 : classement aux Monuments Historiques

26.000 : le nombre de visiteurs chaque année

 

Carte postale de Bretagne, le phare de st-Mathieu, un phare très à l’ouest
Carte postale de Bretagne, le phare de st-Mathieu, un phare très à l’ouest

Le phare comme on le connaît

 

La marine finance et construit une nouvelle tour plus grande en utilisant une partie des pierres de l’abbaye de st-Mathieu de Fine-Terre pour bâtir une tour tronçonnique. On l’équipe d’un escalier à 163 marches et d’un feu tournant.

1900 : le phare est équipé d’un brûleur consommant un mélange de pétrole vaporisé et d’air comprimé. Cela donne une meilleure intensité au feu.

1911 : le feu est posé sur un bain de mercure et il devient un feu à éclat d’une période de 15 secondes. Le poste de gardien est alors supprimé.

1932 : le phare est électrifié

1963 : il prend son aspect actuel : tour peinte en blanc, marquée st-Mathieu en rouge (enfin jaune sur ce que l’on a pu voir est-ce possible-repeint) bande rouge au sommet.

1996 : le phare est automatisé

2005 : le phare est télécontrôlé

Depuis 2006 : le phare n’est plus gardienné.

 

 

 

Sources : wikipedia, phares de France.fr

bonne pêche ?

bonne pêche ?

Rédigé par caroleone

Publié dans #Balade en France

Repost 0
Commenter cet article

almanito 08/06/2017 18:56

Surréaliste de voir ce phare à côté des ruines. Ils ont tous quelque chose d'émouvant, ces phares si utiles. On devrait tous les classer.

La pêche a été bonne pour toi en tout cas, tu fais de belles photos et on sent ton bonheur avec plaisir.

caroleone 09/06/2017 11:18

C'est chouette les phares, mais ici, l'endroit est vraiment particulier, tant de monuments les uns sur les autres avec une forte signification dans la vie des hommes face aux éléments, face aux guerres aussi.