Bel oiseau : Le fou de Bassan

Publié le 25 Juin 2017

Bel oiseau : Le fou de Bassan

Un oiseau pour l’instant non menacé selon les critères de l’UICN et que j’ai eu le plaisir (et l’honneur) de rencontrer sur les 7 îles au large de Perros-Guirec. Majestueux, charismatique, sympathique, impressionnant fou de bassan.

 

Oiseau de mer originaire du nord de l'Ecosse, qui nidifie en France depuis les années 30.

Une poignée d'individus semblent vouloir s'implanter du côté de Marseille.

Nom latin : morus bassanus

Famille : sulidés

Le nom français signifie "fou de l'île de Bass", île proche des côtes orientales de l'Ecosse, une des plus grandes colonies au monde.

 

Description

Il n'y a pas de différence entre le mâle et la femelle, aussi dans la colonie ils reconnaissent plus facilement leu nid que leur partenaire.

Taille : 100 cm

Poids : 2.8 à 3.2 kg

Envergure : 165 à 180 cm

Longévité : 21 ans

 

C’est un oiseau au plumage blanc, la tête et le cou sont jaune pâle.

Les yeux sont bleus clair cerclés de gris.

Le bec est conique, gris bleu clair en forme de poignard, souligné de fines lignes noires qui se prolongent en masque noir autour des yeux.

Les ailes sont étroites et pointues, le bout des ailes est noir.

Les pattes sont palmées et verdâtres.

Les juvéniles sont brun foncé la première année avec une bande claire à la base de la queue.

fou à pieds rouges et fou brun - Par Duncan Wright, USFWS — self-made while working for USFWS, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=915609

fou à pieds rouges et fou brun - Par Duncan Wright, USFWS — self-made while working for USFWS, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=915609

Les autres fous (famille des sulidés)

Il existe une dizaine d’espèces de fous dans le monde en dehors du fou de bassan . Ils se ressemblent assez à la différence des couleurs de plumage de becs et de pattes ainsi que de la taille.

Le fou du Cap, le fou austral, le fou à pieds bleus, le fou varié, le fou d’Abbott, le fou de Grant, le fou masqué, le fou à pieds rouges et le fou brun.

Par Mike Pennington, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=13050584

Comportement

 

C'est un oiseau pélagique, c'est-à-dire qu'il vit au-dessus des océans, il est solitaire ou vit en groupes épars l'hiver. Il vit dans de grandes colonies l'été pour la reproduction.

Son nom de "fou" lui vient de son aptitude plongeant lorsqu'il pique de 30 mètres sur sa proie dans une posture aérodynamique typique qui inspira d'ailleurs les créateurs d'avions comme le concorde. Il entre alors dans l'eau à une vitesse de 100 km/h sans se blesser, plonge à 6 ou 7 mètres de profondeur en-dessous du ban de poissons et remonte à la surface en traversant le ban et en capturant sa proie au passage. La proie est bien souvent avalée avant la remontée en surface de l'oiseau.

Bel oiseau : Le fou de Bassan

Les couples se forment à vie, dès l'âge de 5 ou 6 ans quand l'oiseau a atteint sa maturité. Les jeunes sont solitaires et voyagent, ils profitent alors de choisir une colonie où s'établir pour y revenir à leur maturité sur un lieu de rencontre qui existe en bas de rocher et qui est dit "lieu de rencontre". Ici le jeune apprend les règles de la vie communautaire de la colonie, il se trouvera un ou une partenaire parmi d'autres oiseaux comme lui, des jeunes mais aussi des plus vieux qui ont perdu leur compagne ou leur compagnon et doivent se remettre sur le point de rencontre pour reformer un couple. Les jeunes passent leur première migration sur les côtes africaines de la Méditerranée à l'Equateur. Les adultes sont éparpillés au large vers le nord de l'Ecosse.

Les fous de bassan font une parade nuptiale qui démontre les marques d'affection dans leur couple. Lors de la parade nuptiale ils font une révérence, ils se frottent le bec, s'étirent le cou et les ailes.

Ils ont aussi une parade d'envol et de territoire. Chaque fou à son propre nid et chaque fou est territorial.

A chaque fois qu'un fou doit s'envoler de son nid, comme son envol est lourd, il agite la tête pour prévenir les voisins afin de ne pas les blesser.

Alimentation

C'est un oiseau piscivore qui consomme de petits poissons comme le maquereau, le hareng, le capelan, le lençon et aussi des calmars.

Bel oiseau : Le fou de Bassan

Le vol

L'envol est lourd si l'oiseau n'est pas aidé par des vents porteurs. Le fou est un bon planeur, il peut parcourir jusqu'à 200 km pour aller à la pêche. Il voyage seul ou parfois en groupe, alors ils sont en formation en V. Il a souvent besoin d'une falaise pour son envol.

poussin- Par Gachepi — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3825848

Reproduction/éducation du poussin

Après la parade nuptiale dans la colonie, la femelle pond un seul oeuf blanc vers avril/mai dans la colonie française de Rouzic.

Le nid est constitué d'algues, de brindilles, de mousse puis il devient un amoncellement de plumes, de déchets, de déchets de poissons, d'excréments au fil des ans.

Le couple couve l'oeuf pendant 40 jours. Le poussin éclot en juin et sera nourri par les deux parents pendant 12 semaines. Il a d'abord un duvet blanc vers 5/6 semaines qui le fait ressembler à une peluche. Son plumage noir juvénile se développe ensuite. A 12 semaines il pèse environ 4 kg, il quitte la colonie vers la mer où il apprend le vol, la pêche et la survie. Il reste encore 2 semaines à la surface de l'eau pour s'affiner, perdre un peu de graisse afin de pouvoir prendre son envol. Les juvéniles migrent alors vers le sud et se dispersent le long des côtes jusqu'au golfe du Mexique et l'ouest de la Méditerranée.

Il y a une grosse mortalité juvénile ce qui rend la reproduction assez médiocre vu que 80% des jeunes ne vivent pas la première année. Un couple durant sa vie ne donnera naissance qu'à 3 futurs adultes, les autres sont éliminés par la sélection naturelle.

juvénile - Par DickDaniels (http://carolinabirds.org/) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=18173317

groupe de juvéniles aux 7 îles

groupe de juvéniles aux 7 îles

fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic
fous de bassan de l'île Rrouzic

fous de bassan de l'île Rrouzic

colonies dans l'atlantique nord- Par Cephas — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5875443

Les colonies

Il y a 6 colonies en Amérique du nord, toutes dans le golfe du St Laurent et l'est de Terre-Neuve.

La plus grande colonie du continent américains est l'île Bonaventure en Gaspésie avec 50.000 couples.

L'île Bonaventure a une population qui semble menacée par le taux bas de reproduction (8% en 2012). La cause serait la difficulté à s'alimenter pour les oiseaux.

En Europe il y a des colonies dans les îles britanniques, en Islande, en Norvège et en France.

Les plus grandes sont en Ecosse.

L'archipel de St-Kilda est un haut lieu de nidification qui a longtemps été le plus important au monde avec en 2013, 60.000 couples.

Bass rock est à présent le plus important avec 75.000 couples.

Le rocher de Stac Lee a quand à lui environ 40.000 couples.

En Bretagne en France, l'île Rouzic dans les 7 îles (Côte d'Armor) abrite 23.000 couples.

Les populations sont à présent protégées et sont en augmentation (2% par an) après avoir régressé à cause de la perte d'habitat, la récolte des oeufs et la chasse.

Les prédateurs sont rares, la taille et la puissance de l’oiseau, son mode de vie les protègent assez bien des prédateurs. Seule la femelle gerfaut s’attaque à lui.

Les œufs sont à l’abri car toujours gardés par l’un des parents.

Le principal ennemi du fou de bassan est l’homme comment s’en étonner ?

La pollution industrielle, les déballastages sans compter la chasse, la raréfaction des poissons et le réchauffement climatique sont autant de dangers pour la pérennité de l’espèce, comme pour toutes les espèces.

 

Sources : oiseaux.net wikipedia

île Bonaventure Québec- Par Ajor933 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2578902

Bass Rock - Ecosse- Par pudina, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=56560848

Rédigé par caroleone

Publié dans #Les animaux de caro, #Les oiseaux, #Balade en France

Repost 0
Commenter cet article

almanito 25/06/2017 12:21

Un reportage époustouflant, bravo pour les photos que j'ai cliquées pour profiter de ce fabuleux spectacle au mieux. Tu en as de la chance de les avoir vus "en vrai", on sent en voyant tes images que tu as adoré!

caroleone 25/06/2017 20:57

Oui tu as raison. C'est un oiseau peu connu de toute façon car on dit facilement de corneilles qu'elles sont des corbeaux. Il y a beaucoup de préjugés sur de nombreux oiseaux, c'est difficile de convaincre et de vaincre la pensée populaire. C'est un peu quand j'y pense aussi dur que d'avancer des idées de tolérance dans la société.

almanito 25/06/2017 20:14

Pourtant ils font partie des oiseaux les plus intelligents qui soient et ne méritent pas leur réputation;)

caroleone 25/06/2017 17:03

C'est impressionnant de voir de tels oiseaux. Ils sont magnifiques, délicatement dessinés, de plus ils sont sympas car avec eux, entre eux devrais-je dire il y a des pingouins et les macareux ont leurs terriers sur la même île. De toute façon, je crois que j'aime chaque oiseau que je vois, ils me plaisent tous, même les goélands, les pies, les étourneaux. Sans doute celui que je n'apprécie pas, c'est le corbeau, j'en ai un mauvais souvenir pendant mes études dans la région de Dieppe. Ils me foutaient les jetons et après avoir vu le film affreux Les oiseaux d'Hitchcock, je les ai regardés autrement !!