Un collier de sourires

Publié le 12 Mai 2017

Necesito una pausa.  J'ai besoin d'une pause.

Necesito una pausa. J'ai besoin d'une pause.

Quand la lune est à deux heures de la licorne
Que l’océan a multiplié trois lames d’argent
Par dix tortues marines égarées
Est venu le moment de se poser
Chercher à construire
Un collier de sourires

Qu’il soit d’argile ou bien de perle
De genêt ou d’obsidienne
Dans le granite rose de Ploumanac’h
Le sourire a poussé son premier cri
Et dans le vol du goéland
Il a pris lui aussi son envol
Pour irriguer le monde
A sa façon
De sourire

J’aimerais que le collier de pierres
Sourit
A la vie
Dans un gros orage d’énergie
Se pare de cette énergie nouvelle
Pour briller encore briller
De toute son éternité
Qu’il ait au fond de ses yeux de collier
Une vague d’espérance
Une belle nuit étoilée
Un grand ciel d’été

Quand la rose sur le point d’éclore
A insufflé à sa robe l’éclat du sourire d’antan
Je cherche un sosie pour sauter sur mes lèvres
Ecrire une prose à nulle autre pareille
Me poser sous le ciel des roses
Cultiver mes sourires
A n’en plus finir.

Carole Radureau (12/05/2017)

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Chanson du monde

Repost 0
Commenter cet article

Hobo-Lullaby 14/05/2017 20:36

J'aime beaucoup ta nouvelle bannière ...
Quand au sourire, il est comme dirait Pablo, dans la métaphore
dans chaque image qui n'est pas due au hasard
et comme tu le dis, à portée de main

bisouxx

Serge

caroleone 15/05/2017 14:30

La photo de la bannière a été prise en Bretagne dans mon lieu favori, la forêt d'Huelgoat, cette proximité entre le châtaignier et les fougères était si belle, en-dessous il y avait les gros blocs de pierres recouverts de mousses, les feuilles finement ciselées de cette variété de fougère sont comme un écho aux piquants des châtaignes. Sous les piquants, il y a un cœur de velours qui bat m'ont dit ces 2 protagonistes. Et dans la forêt sombre et légendaire, des sourires sont cachés derrière chaque bosquet, derrière chaque pierre. Si j'y retourne, j'espère y débusquer un petit korrigan et lui souffler dans l'oreille un poème minéral dans lequel les fougères sont des reines en la matière et dans lequel les châtaignes et les châtaigniers déroulent leurs rimes au monde entier. Bisouxx Serge-Hobo

Crespo Brigitte 12/05/2017 16:32

Merci pour ce moment délicieux, suave et léger mais toutefois profond...

caroleone 12/05/2017 17:58

Merci Brigitte, bon week-end.