La droite vénézuélienne ou l'échec de la cocotte-minute

Publié le 29 Mai 2017

Suite à l’annonce du Conseil National Electoral convoquant à une Assemblée Nationale Constituante et aux élections régionales (1), l’aile la plus dure de la MUD (coordination de la droite vénézuélienne) a annoncé par la voix de Freddy Guevara et Lilian Tintori que son plan d’action basé sur l’agitation et la violence suivra son cours ! Guevara a utilisé une expression qui met à nu tous les dessous de l’échec annoncé de son plan subversif: « augmenter la pression jusqu’à ce que Nicolas Maduro s’en aille ».

A des fins de brève analyse nous allons supposer, même si c’est imaginaire, que Freddy Guevara et la MUD ont le pouvoir de maîtriser la pression sociale ou le mécontentement populaire. Au pire et dans l’immédiat, ça n’aura d’incidence que sur une infime partie de l’action des groupes violents surgis ici ou là sur le territoire vénézuélien au cours de ce mois-ci. Mais à moyen terme il faudra bien mettre publiquement sur la table le rôle des groupes ou éléments qui ont réellement le contrôle des actions des mercenaires et des nombreux criminels actuels ou en puissance qui réclament l’extermination des chavistes ou qui travaillent déjà à cette fin.

la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Venezuela

Repost 0
Commenter cet article