Danielle Casanova

Publié le 9 Mai 2017

Par Inconnu — http://www.tousbanditsdhonneur.fr/sites/default/files/field/image/photo%20Les%20amis%20de%20Danielle.jpg, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=50327624

 

 

Le 9 mai 1943 meurt du typhus en déportation la résistante communiste corse Danielle Casanova. J'ai recherché une version de la très belle chanson que lui a dédiée Antoine Ciosi, mais impossible, aussi, je vous envoie vers Jean Ferrat

Musée Grévin (extrait)

J’écris dans un pays dévasté par la peste

Qui semble un cauchemar attardé de Goya

Où les chiens n’ont d’espoir que la manne céleste

Et des squelettes blancs cultivent le soya
J’écris dans ce pays où l’on parque les hommes
Dans l’ordure et la soif le silence et la faim

Où la mère se voit arracher son fils comme

Si Hérode régnait quand Laval est dauphin
Moi, si je veux parler, c’est afin que la haine
Ait le tambour des sons pour scander ses leçons
Aux confins de Pologne, existe une géhenne
Dont le nom siffle et souffle une affreuse chanson.

Auschwitz ! Auschwitz ! Ô syllabes sanglantes !
Ici l’on vit, ici l’on meurt à petit feu.
On appelle cela l’extermination lente.
Une part de nos cœurs y périt peu à peu
Limites de la faim, limites de la force :
Ni le Christ n’a connu ce terrible chemin
Ni cet interminable et déchirant divorce
De l’âme humaine avec l’univers inhumain..

Puisque je ne pourrais ici tous les redire
Ces cent noms, doux aux fils, aux frères, aux maris,
C’est vous que je salue, en disant en cette heure la pire,
Marie-Claude, en disant : Je vous salue Marie.

A celle qui partit dans la nuit la première,
Comme à la Liberté monte le premier cri,
Marie-Louise Fleury, rendue à la lumière,
Au-delà du tombeau : je vous salue Marie…
Les mots sont nuls et peu touchants.

Maïté et Danielle… Y puis-je croire ?
Comment achever cette histoire ?
Qui coupe le cœur et le chant
Je vous salue Marie de France aux cents visages

Et celles parmi vous qui portent à jamais

La gloire inexpiable aux assassins d'otages

Seulement de survivre à ceux qu'elles aimaient
.

ARAGON

Repost 0
Commenter cet article

almanito 09/05/2017 13:47

C'est bien aussi Ferrat!

Elle serait certainement stupéfaite, Danielle Casanova, elle et tous ceux qui se sont battus pour la Liberté et qui ont fait que la Corse est devenue "l'île des Justes" de voir comment on vote sur cette île en 2017. Vergogna!!! comme on dit ici.

Merci Caro, de rappeler combien cette île était noble ...autrefois.

caroleone 10/05/2017 18:02

Il;y a sûrement une raison à ce vote, sans doute est-il lié aux mêmes raisons qui poussent les autres sur le territoire à le faire. Je ne sais pas si le fait de voter facho les figent à le faire chaque fois, je ne crois pas parce qu'il me semble que dans les scores des votants de JLM il est dit qu'il a pris beaucoup de vote des jeunes au FN. Ce qui prouve qu'avec un programme structuré et porteur d'avancées sociales et écologiques les gens peuvent être tentés. Je ne connais pas assez la problématique corse pour m'avancer en cela, sans doute tu viendras un de ses jours m'apporter une réponse de ce que tu en auras retiré de ton vécu. Enfin, je le souhaite, parce que c'est toujours bien d'avoir des réponses à ses questions.

almanito 10/05/2017 16:12

Je ne comprends pas non plus cet amalgame et plus, je ne vois pas comment quelqu'un qui a été capable de voter pour le parti de la haine et de la xénophobie pourrait être ramené dans le camp des démocrates. Parce que tu vois, je peux comprendre la colère et la misère de tous ces gens qui souffrent dans le nord depuis trop longtemps et qu'on a tout simplement abandonnés à leur terrible sort. Mais en Corse??? Tout le monde y mange à sa faim et tout le monde, à part quelques sdf venus de l'est, a un toit. Et l'on ne peut pas dire qu'on soit envahis par les émigrés!!!
Alors je ne peux pas croire que ce peuple généreux et accueillant soit devenu à ce point haineux et raciste. Ceci dit, il y a eu un fort taux d'abstention.

caroleone 09/05/2017 16:38

Les gens qui ont résisté et apporté par leur sacrifice des changements ont toujours été minoritaires, hélas. Je crois que partout les choses se tournent vers la haine, il faut réfléchir socialement et politiquement parlant pourquoi. Et on trouve la réponse. Le problème c'est que la solution devrait être exceptionnellement forte et digne d'un réel changement de société avec la liberté en tête, aussi exceptionnelle et digne que le sacrifice de nos militants. Si eux n'ont pas eu honte de porter les couleurs et les idéaux qui étaient les leurs, pourquoi est-ce qu'aujourd'hui ce serait honteux ? A force d'amalgamer l'extrême droite et l'extrême gauche, à force d'entendre chaque jour autour de nous les extrêmes c'est mal, c'est marrant, ça en fait monter un mais pas l'autre . Moi ça m'interroge aussi. Surtout qu'en l’occurrence le parti communiste de Danielle Casanova, ce n'était pas un extrême comme on nous le sert et que personnellement je suis bien plus extrême et je n'en ai pas honte. De glissement en glissement, d'électoralisme en électoralisme on en arrive à des idées tronquées qui ne semblent peut-être plus sincères, il faut croire en la sincérité et apporter un réel espoir, un renouveau, un modèle de société pour êtres humains et non pour robots lobotomisés. Pour l'instant, c'est loin d'être le cas.