Mexique- Miroirs des peuples indigènes du CNI (congrès national indigène) - Peuple Coca de Mezcala - Jalisco

Publié le 23 Avril 2017

 

Miroir 8 : La communauté Coca de Mezcala, Jalisco, continue de souffrir et défendre son territoire contre l'entreprise Guillermo Moreno Ibarra qui ne cesse d'envahir la zone forestière de la communauté et préservant leur possession et propriété ancestrale sur l'île Sacrée (Iisla Sagrada) que les mauvais gouvernements voient seulement comme un commerce millionnaire qui peut se vendre aux entreprises touristiques étrangères.

L'île de Mezcala située à l'intérieur du lac de Chapala dans l'état de Jalisco a été une forteresse naturelle depuis les temps préhispaniques, qui au cours de la période coloniale et après l'indépendance a donné à ses habitants la capacité de résister aux attaques militaires et surtout de maintenir l'île dans les mains des habitants qui maintenant la maintiennent en tant que bien communal. Au cours du XIXe siècle a été construit un fort militaire qui a été l'un des plus importants au Mexique.Y compris des prisons et des établissements pénitentiaires qui ont été la scène d'épidémies, d'incendies, de pillages et de révoltes en plus d'être habités par des prisonniers qui ont été transférés de la guerre contre le Texas en 1835.

Déjà au début du XXe siècle elle s'est maintenue comme une des prisons de haute sécurité, mais l'isolement, la construction d'autres prisons ainsi que d'autres intérêts ont fini par la fermer définitivement. Pour les habitants de Mezcala, l'île non seulement représente un bout de terre émergée, mais elle a surtout une valeur symbolique qui remonte aux temps de la conquête et de la domination qui lui a donné un caractère combatif non seulement par son avantage naturel que représentait la résistance depuis une île, mais parce que les mêmes habitants ont réalisé cette résistance et leurs descendants à présent s'en rappellent. La nouvelle résistance prend forme maintenant, quand ont surgit des rumeurs d'intention de privatiser l'île pour le développement touristique et immobilier suivant la même dynamique qui s'est réalisée sur la rive nord du lagon de Chapala et où ont été construits des casinos, des hôtels et des estancias de luxe et même des héliports. Malgré ces plans qui restent encore cachés, il est une réalité que Chapala et la rive nord du lagon sont des territoires très convoités à l'époque des méga-projets. Ceci est un site qui unit la lutte des peuples en résistance et pour la défense de leurs territoires, car les habitants de Mezcala ne pensent pas à autre chose de plus que de résister.

Traduction carolita du site du CNI où voir les images et d'autres renseignements : 

Repost 0
Commenter cet article