Mexique- Dénonciation du CNI du 13 avril 2017 - Las Abejas d'Acteal

Publié le 19 Avril 2017

 

A la société civile en général

Aux médias de communication

Aux organisations des droits humains

Nous dénonçons que dans la journée d'hier 11 avril de l'année présente, à 2 h50 un groupe de personnes nommées Juan Gómez Jiménez, Juan Pérez Pérez et Antonio Méndez Sántiz sur les ordres de Manuel Sántiz Vásquez, agent municipal du quartier Río Jordán, municipalité de Chenalhó, sont arrivés à la maison des compañeros Alonso Ruiz López, Alonso Jiménez Méndez et Manuel Jiménez Méndez qui leur ont demandé de quitter leurs domiciles et ils les ont privé de leur liberté dans l'ejido Los Chorros, où ils restent retenus jusqu'au paiement de 5 mille pesos chacun.

Les compañeros détenus et d'autres familles, faisant partie de la société Civile Las Abejas d' Acteal, membres du Congrès national Indigène se sont refusés à participer aux projets du mauvais gouvernement comme celui d'une clinique et de drainage qu'imposent le mauvais gouvernement, pour cette raison ils ont subi des pressions pour prendre des charges de responsables de ce projet, leur refusant de compter sur leurs propres promoteurs de santé.

En plus de ceci ils ne peuvent pas compter avec le service d'électricité qui leur a été coupé depuis un an et quatre mois, pour cela ils se sont mis d'accord pour reconnecter l'éléctricité et l'eau potable pour les familles de leurs compañeros José Ramón Vázquez Entzin et Antonio Ramírez Pérez.

Nous signalons qu'à l'ejido Los Chorros sont venus les groupes paramilitaires qui ont perpétré le massacre d'Acteal du 22 décembre 1997 (qui de plus est impuni depuis lors) faire pression sur les compañeros de Las Abejas pour accepter les programmes du mauvais gouvernement, comme c'est le cas des compañeros aujourd'hui retenus et les familles affectées par les coupures de services, qui ont dû partir de leurs domiciles sous les menaces d'agressions physiques contre eux.

Nous condamnons l'agression de nos compañeros de la Société Civile Las Abejas d'Acteal et exigeons l'immédiate et inconditionnelle libération des détenus pour ne pas accepter les projets du mauvais gouvernement.

Nous exigeons le respect absolu des décisions autonomes prises par l'assemblée de Las Abejas et nous prononçons contre la simulation que fait le mauvais gouvernement pour protéger les politiciens et les militaires responsables de la mort de 45 compañeros et 4 non-nés en 1997.

Depuis le Congrès National Indigène nous saluons la campagne Acteal : Racine, mémoire et Espoir que lèvent les frères de Las Abejas dans le contexte des 20 ans du massacre d'Acteal et contre l'impunité qui prévaut en faveur des auteurs matériels et intellectuels de la terreur et de la mort des mains des paramilitaires.

Cordialement

Avril 2017

Plus jamais un Mexique sans nous

Congrès National Indigène

Traduction carolita du site du CNI : 

 

 

Repost 0
Commenter cet article