Guyane : les demandes oubliées des peuples amérindiens

Publié le 4 Avril 2017

Je crois en effet qu'il est essentiel que la France ratifie la convention 169 de l'OIT, cela m'a toujours semblé une grande honte que cela ne soit pas fait quand on se permet d'intervenir dans les autres pays comme des redresseurs de torts.

La mobilisation guyanaise actuelle est l’occasion pour les organisations autochtones de porter leurs revendications, dont certaines ont plus de trente ans. "Nous nous sommes rapidement greffés sur cette mobilisation, dans laquelle nous avons su montrer que nous sommes présents" explique Jean-Philippe Chambrier, coordinateur de la FOAG (Fédération des organisations autochtones de Guyane). "Nous n’avons rien à perdre car l’Etat ne nous a pas donné grand chose jusqu’à présent."

La première revendication amérindienne est que la France ratifie la Convention « relative aux peuples indigènes et tribaux » de l’Organisation internationale du travail. La ministre des Outre-mer se serait engagée à adresser une lettre au Conseil d’Etat à ce propos.

la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Guyane française, #indigènes et indiens

Repost 0
Commenter cet article