En Argentine, émotion devant un nouveau féminicide : Micalea García âgée de 21 ans

Publié le 11 Avril 2017

Argentine I Desinformémonos I Un nouveau féminicide émeut l'Argentine; Micaela García, jeune femme de 21 ans a été violée et assassinée. Le suspect principal est Sebastián José Luis Wagner, 30 ans, qui est déjà arrêté et qui en 2016 avait été emprisonné pour des délits sexuels et il a été laissé en liberté conditionnelle.

Micaela García, était étudiante à l'université dans la ville de Gualeguay, localisée à 240 km au nord-ouest de Buenos Aires. Elle a disparu depuis le 2 avril quand elle a été vue pour la dernière fois après être allée danser dans une discothèque. Son corps a été retrouvé le 8 avril dans une zone de pâturages.

L'automobile de Wagner a été captée par des caméras de sécurité quand elle tournait autour du lieu où la jeune fille a été vue vivante pour la dernière fois. Après l'assassinat, le meurtrier a voyagé à Buenos Aires jusqu'à la maison de sa mère où il a été capturé. La confirmation de l'assassinat de Micaela et les précédents de l'assassin supposé ont réveillé l'indignation chez le peuple argentin à nouveau. “Il est nécessaire d'assumer la responsabilité qui concerne les juges, qui doivent au moins faire que les sentences imposées soient exécutées. Les vies qui se perdent sont le produit d'une irresponsabilité et sont irréparables”, a déclaré le ministre de Justice, Germán Garavano à des médias nationaux.

“L'investigation de la disparition de Micaela García a pris un tournant important quand la police a arrêté dans la localité de Buenos Aires de Moreno, Wagner, qui en 2010 a été condamné pour deux cas de viol et il était en liberté conditionnelle. Hier des biens de la jeune fille avaient été aussi trouvés sur un terrain vague proche de la route 12, dans les environs de Gualeguay. Wagner a été arrêté dans la maison de sa mère par le personnel de la police de Buenos Aires. Dans un autre logement placé à peu de mètres de là, avait été arrêté la nuit de jeudi, le beau-père de Wagner, José Fabián Ehcosor, âgé de 53 ans, par la police locale, il était du parti de Buenos Aires des Malouines Argentins et sous-officier retiré de l'Armée, et que le suspect accuse de l'avoir caché” a informé Página 12.

À peine un an avant, Wagner a été condamné pour deux cas d'attaques sur des femmes de constitution physique pareille à celle de Micaela et pour avoir agi de façon similaire, en laissant les vêtements de ses victimes dans des lieux distincts pour essayer de dérouter la police.

Wagner a essayé de se suicider après avoir été arrêté mais il n'a pas réussi parce que le revolver 32 avec lequel il a appuyé sur la gâchette à deux reprises en visant la tempe ne s'est pas déclenchée. Depuis le premier moment, il a été dans le viseur des enquêteurs parce que les registres de nombreuses caméras de sécurité le montrent en suivant Micaela à la sortie de la discothèque King de Gualeguay il y a une semaine, quand elle a été vue pour la dernière fois. La police affirme avoir trouvé dans sa voiture les nombreuses preuves qui l'impliquent pour le fait.

En Argentine une femme est assassinée toutes les 30 heures, selon l'organisation civile Casa del Encuentro. Le Collectif "Ni Una Menos" , a remarqué dans un rapport que 97 pour cent de presque 6 mille femmes de 1.800 localités du pays ont dit que plus d'une fois elles ont été victimes de harcèlement dans les espaces publics et privés.

L'Argentine est l'un des pays où s'est développé avec le plus de force le mouvement ‘Ni una Menos’ (Ni une de Moins) devant la vague de féminicides des dernières années.

Traduction carolita d'un article paru dans Desinformémonos le 10 avril 2017 : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Argentine, #Féminicides, #Ni una Menos

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article