Colombie - Le CRIC rejette énergiquement le vil assassinat de l'Autorité Traditionnelle GERSON ACOSTA du resguardo Kite Kiwe à Timbio, Cauca

Publié le 20 Avril 2017

 

Le Conseil Régional Indigène du Cauca, -CRIC, ses 123 Autorités Traditionnelles, les 10 peuples indigènes et les 11 associations de Cabildos, rejettent ferment le vil assassinat de GERSON ACOSTA Newexs (Autorité Traditionnelle) du resguardo Kite Kiwe, municipalité de Timbio, du plan de Vida Sat Fxi Nxi Kiwe de la Cxhab Wala ACIN , nord du Cauca, défenseur DDHH (droits de l'homme) et leader des Victimes. Il est clair pour le CRIC qu'il existe une stratégie des secteurs politiques et économiques d'exterminer les peuples indigènes , de générer la peur et la terreur à travers des menaces, des accusations et des assassinats sélectifs contre nos leaders et autorités indigènes qui sont en permanence dans leur exercice de défense des droits des peuples et de la Terre Mère.

Le gouvernement national dans plusieurs scénarios de discussion avec le Mouvement Indigène a nié qu'il existe des actions de violence généralisée et systémique présentes sur différents territoires. Egalement la présence de groupes paramilitaires dans plusieurs régions du pays, et sur tous les territoires laissés par les FARC-EP. Devant la grave situation de violation des droits collectifs des peuples, le gouvernement a fait la sourde oreille à la clameur des communautés demandant une réelle protection de manière effective de ces groupes d'ultradroite qui sont plus vifs que jamais et qui se déplacent y compris où est présente la force publique.

Dans toute histoire de lutte et de résistance du processus indigène, ce sont les peuples mêmes qui ont tenu à créer leurs propres mécanismes de protection et de sauvegarde de nos communautés, leaders et autorités, et tout ce que nous avons réussi jusqu'à maintenant a pu se faire grâce à la mobilisation permanente de nos communautés en défense de la vie et des territoires ancestraux.

Faits

Vers environ 16h45, sur le territoire indigène de Kite Kiwe à Timbio, quand GERSON ACOSTA est sorti d'une réunion de sa communauté, un homme armé lui a tiré dessus à plusieurs occasions. La communauté l'a aidé, l'a transporté d'urgence à l'hôpital de la municipalté de Timbio mais il est arrivé sans signes de vie. La Communauté de Kite Kiwe inspecte la zone et a en détention un suspect possible.

Sur ces faits de douleur et de tristesse qui endeuillent les peuples indigènes du Cauca, nous rendons responsables l'état colombien, le gouvernement national pour ces assassinats systématiques et nous exigeons des autorités compétentes qu'elles fassent des investigations pertinentes sur les auteurs intellectuels et matériels de ce vil assassinat du Gouverneur Indigène et que soient punis de façon exemplaire les responsables qui ont mis fin à la vie de notre lutteur social indigène. Nous demandons au gouvernement national à travers le ministère de l'intérieur que soient établies des mesures nécessaires de protection intégrale et collective des peuples indigènes et pour qu'ils puissent réaliser leur travail de défense des droits collectifs et la lutte inéluctable pour la liberté de la Terre Mère.

Nous faisons appel à la défenseure du peuple et au haut commissariat pour les droits humains, à l'ONU, à l'OEA et d'autres organismes nationaux et internationaux défenseurs des droits humains, pour qu'ils se prononcent énergiquement sur ces actes de violence à l'encontre de nos peuples, leaders, autorités et  processus indigène dans le Cauca.

Le Conseil des Aînés CRIC, convoque toutes les autorités traditionnelles, communautés, garde indigène, aînés, propres organisations, solidaires et amies à fortifier le propre gouvernement, le contrôle territorial et la défense de la vie. A cet égard, nous continuerons dans la tâche infatigable d'exiger des acteurs du conflit le respect pour l'Autonomie des peuples indigènes face au conflit armé, la récurrente victimisation et le manque de respect de nos territoires perpétré par les groupes armés, qui sont directement les causes et les conséquences pour lesquelles nous sommes sans cesse en danger de disparaître physiquement et culturellement.

A la famille, la communauté de Kite Kiwe, aux amis et proches, nos plus sincères condoléances et nous les invitons à ne pas perdre courage dans ces moments de douleur et de tristesse qui nous submergent face à ce vil assassinat de notre Autorité Traditionnelle, et que ces moments servent à renforcer l'unité en tant que peuples indigènes et permettent de continuer à faire face aux politiques de pillage qui détruisent l'harmonie de nos communautés.

Conseil des Aînés

Conseil Régional Indigène du Cauca - CRIC- 

Popayán le 19 avril 2017

Traduction carolita du communiqué du CRIC 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Colombie, #Nasa Paez

Repost 0
Commenter cet article