Venezuela - La première boulangerie occupée par le pouvoir populaire à Caracas

Publié le 30 Mars 2017

En route vers les boulangeries communautaires.....

 

Plus le temps passe, plus les citoyens « informés » croient que le Venezuela est un cocktail de chaos humanitaire, de corruption généralisée et de dictature politique. Sans moyens de comprendre que la guerre économique et les pénuries déclenchées par les grands groupes médiatico-économiques visent, depuis la mort d’Hugo Chavez, à rayer de la carte latino-américaine la révolution bolivarienne. Sans savoir que l’image créée a pour but obsessif la préparation psychologique à une intervention que les populations occidentales applaudiront avec la ferveur habituelle. Sans imaginer une seconde que cette démocratie participative génère depuis dix-huit ans des expériences qui nous intéresseraient, nous, citoyens du monde entier, expériences que les médias cachent avec la même intensité… 

la suite : 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Venezuela, #Alternatives

Repost 1
Commenter cet article

Lolo 02/04/2017 07:38

Oui ils déstabilisent le Vénézuela mais d'autant plus que Chavez était un chef populiste au pouvoir vertical. Les Vénézuéliens peuvent lui dire "merci"... sauf ceux de caractère libertaire qui l'ont combattu (voir luttes métro de Caracas, emblématique)
Vive la démocratie directe et le mandat impératif !
Sinon ton blog a l'air sympa...