Plume de pie trempée dans l’encre d’ardoise

Publié le 26 Mars 2017

Plume de pie trempée dans l’encre d’ardoise

La pie avait laissé son offrande
Sa plus belle plume la mieux dessinée
Piquée dans l’encrier d’ardoise
Dans un coin de terre
Bien en vue pour moi.

Que veux-tu me dire pie qui te cache
La nuit
Pour visiter mon domaine
Prendre tes aises
Etre chez toi ?

Le message est clair et dans sa matière
J’espère
Retrouver une muse vagabonde
Qui suit les pies et les tourterelles
Les mésanges et les chardonnerets
Affairés
A leurs constructions.

Il est tard
Et dans le soir qui tombe
Un océan de nuit plombe le jour
D’un doux voile ardoisé.

Le vent a beaucoup soufflé
Il avait décidé de déshabiller les arbres de leurs fleurs passées
Que la neige du printemps est belle et douce !
Recouvrant de son habit de soie la terre trop timide encore
Pour exprimer son désaccord.

Quelques fleurs étaient délicatement visitées
Dans leur cœur c’était l’écho du mien
Un bourdonnement incessant
De doux propos des mélopées délicates
Le miel à naître n’en serait que parfum et hydromel d’amour.

Ma pie je t’écris avec ta plume précieusement prêtée :
Trempée dans l’encre de mes cailloux
Je veux te dire,
Pie :
Sois prudente cette année :
Ne construis pas ton nid dans le faîte d’un arbre agité par le vent !
Tu sais comme on ne peut faire confiance
Qu’à des bases solides
De stables et fermes fondations dans la matière-même de la mère.

Pour élever tes rejetons
Rien de tel qu’un petit nid-bastion
Rempli d’amour
De branches tendres
Ils n’en grandiront que mieux.

Moi j’attends le temps du jeu
Le temps du vol et de l’apprentissage
Quand tes bébés s’élanceront à la conquête de la vie :
Ce seront les miens qui volent à côté d’eux
Doucement armés grands fiers courtois et forts
Pleins d’idéaux des rêves dans le cœur des plumes d’acier
Ils iront de par le monde
Leur bouclier contre le temps
C’est notre amour pie, c’est notre amour
Et notre patience comme un chapeau d’errance sur leurs têtes-liberté.

Carole Radureau (25/03/2017)




Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

almanito 26/03/2017 12:53

Tu l'as fort joliment retrouvée, ta muse vagabonde, le printemps t'inspire au mieux!

caroleone 26/03/2017 13:42

Elle est quand même toute timide je trouve, j'espère que la sève et les zoziaux vont l'avoir ressourcée. Bon dimanche Alma.