Mexique - SEDENA prétend militariser des villages pour imposer des mégaprojets : Indigènes d'Oaxaca

Publié le 28 Mars 2017

Mexique - SEDENA prétend militariser des villages pour imposer des mégaprojets : Indigènes d'Oaxaca

Ville de México | Desinformémonos. Le Secrétariat de la Défense nationale (SEDENA) a l'intention de militariser l'état d'Oaxaca pour imposer des mégaprojets chez les peuples indigènes, donc l'assemblée communautaire de San Mateo Macuilxóchitl a unanimement décidé de résister à l'installation d'une base militaire en territoire zapotèque, a indiqué le Réseau Esfuerzos Defensa del territorio (R.E.D.T).

Les zapotèques ont rejeté l'offre de la SEDENA pour "donner" 34 hectares de  leurs terres communes pour la construction d'une base militaire et d'un hôpital militaire spécialisé , et en échange ils devaient recevoir des concessions de taxis, a expliqué le Réseau.

La population indigène a remarqué que la décision de repousser la proposition du gouvernement a été justifiée par le fait que cela ne ferait pas du bien à toute la communauté avec les concessions, tandis que l'hôpital spécialisé pour les éléments militaires ne recevrait pas les habitants de Macuilxóchitl.

“Si nous permettons l'installation de cette base militaire, nous perdrons le pouvoir de décision sur le nôtre”, ont indiqué les zapotèques.

La base militaire de la SEDENA hébergerait prés de 5 mille soldats de l'armée, ont-ils souligné. “Nous comprenons ainsi l'urgence de l'État d'avoir le contrôle d'un territoire extrêmement recherché pour les mégaprojets qui avec des entreprises étrangères et nationales a fait des projets pour les régions d'Oaxaca”, a remarqué le Collectif Quiyehuixitao de San Mateo Macuilxochitl.

“Par contrôle nous comprenons la militarisation complète de la région pour ainsi faciliter le chemin aux grands intérêts de l'industrie extractiviste et énergétique, débouchant sur plus de violence et de répression pour les communautés qui se résolvent à défendre leur territoire devant la spoliation imminente”, ont-ils ajouté.

Ils ont rappelé que depuis qu'a commencé l'administration de Gabino Cué une série de projets ont été approuvés et le Ministère de l'Economie a remis 344 valeurs de concession minière pour extraire de l'or, de l'argent, du cuivre, du plomb et du zinc “sans consulter les assemblées respectives des peuples où ils cherchent à exploiter les minerais cités précédemment et de ce pas contaminer et  laisser inutilisable l'eau qui approvisionne tout l'état d'Oaxaca”.

De sa part, la communauté de Teotitlán del Valle a aussi repoussé la proposition de la SEDENA de donner 300 hectares et vendre la propriété communale pour des installations de forces militaires.

Cependant, le gouvernement continue avec la recherche de territoire et maintenant il a offert de grandes sommes d'argent aux propriétaires des terres de Tlacolula de Matamoros en échange de leurs terrains pour la même fin.

Traduction carolita d'un article paru dans Desinformémonos le 27 mars 2017 : 

Repost 0
Commenter cet article