Machi Francisca Linconao - A presque un an d'emprisonnement et de persécution

Publié le 17 Mars 2017

COMMUNIQUÉ PUBLIC DE LA FAMILLE ET DE LA COMMUNAUTÉ DE LA MACHI FRANCISCA LINCONAO HUIRCAPAN

APRÈS AVOIR ACCOMPLI UN AN D'EMPRISONNEMENT ET DE PERSECUTION PRODUIT D'UN MONTAGE

Tous les lamuen et amis qui avons soutenu la lutte pour la Justice et la Liberté pour la Machi Francisca Linconao Huircapan, nous venons vous remercier pour le grand soutien démontré dans chacune des manifestations qui ont été réalisées à un niveau national et international.

KIÑE : Nous voulons à nouveau vous rappeler que la machi Francisca Linconao n'est pas libre et que sa santé est encore très détériorée suite à la longue période d'emprisonnement (neuf mois) et des 14 jours de grève de la faim, qui ont laissé des séquelles sur son état physique et spirituel. C'est pourquoi elle a volontairement décidé d'entrer à l'hôpital interculturel de Nueva Imperial à la recherche d'une amélioration, puisque les douleurs stomachiques et de tête n'ont  pas cessé chaque jour. Nous savons aussi que toutes ces douleurs obéissent aux circonstances de stress, d'angoisse et de l'actuelle condition d'incertitude judiciaire, qui dans le cas d'une autorité ancestrale sont encore plus graves, puisque tout au long de l'année passée la machi Francisca devait faire le changement de son rewe, une cérémonie très importante dans la tradition des machis et comme elle était en prison, elle n'a pas pu le faire.

EPU : Aujourd'hui nous voyons qu'il est très important de continuer de manifester un soutien tant à la machi Francisca Linconao Huircapan qu'aux prisonniers politiques mapuche qui continuent de souffrir de processus judiciaires injustes avalisés par des lois néfastes comme la loi antiterroriste qui a été un outil créé par la dictature pour criminaliser les autorités traditionnelles mapuche qui portent la juste demande territoriale mapuche. C'est pourquoi nous vous demandons de nous soutenir à nouveau dans les manifestations qui seront réalisées sur différents territoires, au niveau national et international, Nous vous convoquons pour le 30 mars dans les lieux et aux horaires que les organisations détermineront, cette date est très significative et en même temps douloureuse, puisque c'était le 30 mars 2016 où ont été arrachés à leurs foyers onze mapuche en les faisant prisonniers et en les accusant injustement grâce à une déclaration obtenue par une urgence illégitime en les impliquant dans le cas Luchsinger Mackay, nous nous rappellerons quelques-uns des plus grands montages implantés par l'état, l'un d'entre eux s'étant développé lors de la dernière décennie en territoire mapuche.

Une année de violation, de collisions, d'injustice et de racisme judiciaire mis en évidence en un an de prison sans que n'existe aucune condamnation. Nous voulons demander du soutien, pour la Machi Francisca et tous les Prisonniers Politiques Mapuche qui d'une façon ou d'une autre ont incarné la résistance de centaines d'années face à la colonisation, l'usurpation et l'exploitation du ñuke mapu.

1 année après ce montage insoutenable et grossier nous disons :

CA SUFFIT LA COLLISION ET LA PERSECUTION DES DÉFENSEURS DU TERRITOIRE!!!
CA SUFFIT L'APPLICATION DE LA LOI ANTITERRORISTE!!!!

Vendredi 17 mars 2017.

Traduction carolita d'un communiqué paru sur le site de la machi Francisca Linconao le 16 mars 2017 : 

Repost 0
Commenter cet article