Les peuples du monde - Etat des lieux : La Virginie

Publié le 8 Mars 2017

- Par Jean Théodore de Bry — Plate no. 7 in book 'America' (Part 10, translation of 'A True Discourse of the Present State of Virginia' by Ralph Hamor), Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4375908

 

La Virginie (VA) est un état du centre-est des EU bordé au nord-ouest par la Virginie occidentale, à l’ouest par le Kentucky, le district fédéral de Columbia, au nord-est par le Maryland, au sud par le Tennessee et la Caroline du nord.

Sa capitale est Richmond

En 1861 la Virginie se scinde en deux pour former la Virginie proprement dite (Virginie orientale) et la Virginie occidentale.

C’était un état esclavagiste qui fait sécession en 1861.

Sa superficie est de 110.862 km2.

La population est de 8.260.405 habitants pour une densité de 72 habitants/km2.

La composition est de 68.58% de blancs, 19.39% de noirs, 5.50% d’asiatiques, 2.92% de métis, 0.37% d’amérindiens, 0.07% d’océaniens, 3.18 % n’entrant pas dans ces catégories.

C’est la plus forte présente de personnes originaires de la Bolivie, la 4e de personnes venant du Salvador et la 5e venant du Pérou.

Les amérindiens s’identifient comme Cherokees 12.4% et amérindiens du Mexique 4.4%.

Par TUBS —   Canada location map.svg (par Yug)., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15949706

guerres anglo-Powhatan- source

Première colonie d’Amérique du nord fondée en 1584 , qui disparaît ensuite pendant 20 ans et ne prend son essor qu’avec le seconde vague d’immigration blanche pendant la révolution anglaise, puis noire pendant l’expansion des plantations de tabac.

En 1582 c’est la fondation sur l’île de Roanoke island par le navigateur Walter Raleigh d’un établissement dans ce qui était alors sur le territoire de l’actuelle Caroline du nord.

En 1607 une colonie anglaise s’établit à Jamestown, c’est l’époque de John Smith et de Pocahontas. Les fondateurs sont des artisans de la cité de Londres qui seront décimés par la famine.

 

blue ridge mountain - Par William Ward — Shenandoah Sunset, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2656729

blue ridge mountain - Par William Ward — Shenandoah Sunset, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2656729

Powhatan dans sa maison longue de Werowocomoco - Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=388554

La population amérindienne de l'état actuel de Virginie remonte à 12.000 ans.

Leur nombre au moment de la colonisation était évalué à environ 50.000 personnes représentant 3 grandes familles de langues : les langues algonquiennes qui vivaient le long des côtes, les langues iroquoiennes qui vivaient dans la région méridionale de Tide Water et les langues siouanes au-dessus de la ligne de chute.

Une trentaine de tribus algonquiennes étaient alliées à la puissante chefferie des Powhatan, le long de la côte, avant le premier contact avec les européens. Cela concernait à peu près 15.000 personnes.

Pendant son expédition sur le continent, l'espagnol Hernando de Soto rencontre sur le territoire de la Virginie actuelle le peuple Chisca qui vivait dans le sud-ouest de l'état.

En 1607 les anglais établissent leur premier poste permanent à Jamestown en Virginie. La région est alors occupée par diverses tribus algonquiennes, siouanes et iroquoiennes. Le capitaine John Smith prend contact avec des tribus y compris les Wicocomico.

Les tribus confédérées avec les Powhatan étaient une trentaine, avec un propre nom et un chef  dont le nom était Weroance, ils rendaient un hommage au chef suprême Powhatan dont le nom amérindien était Wahunsenecawh. Les tribus algonquiennes ne faisant pas partie de la confédération au-dessus de la ligne de chute étaient les Chickahominy, les Doeg.

 

Wayne Adkins, a member of the Chickahominy TribeBy http://photos.state.gov/libraries/475/07b06/071306-VAindians-150.jpg, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9383854

 

Les peuple et les réserves

Une douzaine de tribus sont de nos jours reconnues par l'état mais deux seulement ont conservé leurs territoires d'origine assignés par les traités coloniaux au 17e siècle, ce sont les Pamunkey et les Mattaponi.

CHEROKEE - langue iroquoienne

CHICKAHOMINY - langue algonquienne, officiellement reconnus en 1983 - 840 personnes

Chickahominy tribe

Chickahominy indians eastern division

DOEG - avec les Chickahominy. langue algonquienne

MATTAPONI - langue algonquienne - ex confédération Powhatan - environ un millier de personnes

the upper Mattaponi indian tribe

MONACAN - 2000 personnes - langue tutelo (siouan)

Monacan indian nation

NANSEMOND- langue algonquienne- 200

Nansemond association tribale indienne

NOTTOWAY (Cheroenhake) ou MEHERRIN - langue iroquoienne - 272 personnes

Nottoway indian tribe of Virginia

Cheroenhaka Nottoway indian tribe

PAMUNKEY200 personnes- langue algonquienne

Pamunkey tribu

PATAWOMEK1500- langue algonquienne

Patawomek indians of Virginie

RAPPAHANNOCK - langue algonquienne- 500

Rappahannock indian tribe

L'esclavage

 

Avec la mise en place de l’indenture, une forme de servitude proche de l’esclavage, la Virginie est le premier état américain à penser importer et utiliser une main d’œuvre servile. L’esclavage devient alors une véritable institution alors que se développe en parallèle le racisme sous toutes ses formes. Tout dans l’expérience des premiers colons blancs les incitait à pratiquer l’esclavage des noirs. Les virginiens en 1619 avaient besoin de main d’œuvre pour étendre leurs productions de denrées nécessaires à leur survie, il faut dire que le souvenir des premières expériences de la colonisation avec la colonie de Jamestown avait laissé des traces dans les esprits (les survivants durent pratiquer le cannibalisme pour survivre).

Les colons malgré des armes efficaces pouvant tuer de nombreux amérindiens ne pouvaient pas les soumettre en esclavage comme cela fut le cas dans d’autres pays ou régions colonisées en Amérique. Les amérindiens étaient résistants, bien organisés, plein de ressources et surtout ils maîtrisaient parfaitement leur environnement contrairement aux virginiens. L’esclavage des noirs était donc la solution, l’esclavage était déjà pratiqué bien avant en Amérique latine, il commencera en Virginie en 1619 avec une vingtaine de noirs vendus comme des marchandises par des colons avides de main d’œuvre. Ceux-ci avaient déjà dans l’ambition des colons américains, le statut d’esclaves.

L’esclavage s’étend avec la restauration anglaise de 1660 et la création de la compagnie royale d’Afrique dans les années 1670. Les esclaves ont le statut d’esclave à vie héréditaire. De 150 esclaves en 1640, leur nombre arrive à 6000 en 1700. Les esclaves travaillent dans les plantations de tabac qui prennent leur essor après 1673.

Repost 0
Commenter cet article