La renversante histoire du Breton un jour calciné

Publié le 28 Mars 2017

Pour nous parvenir, l'histoire a emprunté un long chemin. Elle est arrivée dans la valise d'Ernest Ahippah qui, à 70 ans, la raconte toujours avec la même verve dans son appartement du vieux Rennes.  

Ernest Ahippah a grandi à Jacqueville, sur la côte ivoirienne. Jeune adulte, il se retrouve à  Bouaké, la grande ville au centre du pays. Il est imprimeur, aime ces mots qu'il assemble et lui font rêver de la France. Sur un ouvrage, « La démocratie française », il note l'imprimeur : Bussière, Saint-Amand-Montrond, Cher. C'est ainsi qu'en 1972, le jeune Africain arrive en « micheline » là-bas, au cœur de l'Hexagone : « Une dame m'a donné un pull, une orange ; partout où je suis passé, pendant sept mois, je n'ai rien dépensé ! » 

la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Arts et culture, #Afrique, #Bretagne

Repost 0
Commenter cet article