Femmes en résistance en Turquie, années 1970

Publié le 8 Mars 2017

La décennie 1970 en Turquie a été extrêmement agitée et violente. Elle commence par un coup d'Etat (1971) suivi par une féroce répression à l'encontre des mouvements de gauche révolutionnaires, avec notamment l'exécution en 1972 des militants révolutionnaires Deniz Gezmis, Yusuf Aslan, et Hüseyin Inan. C'était une époque de lutte contre l' « impérialisme américain » accusé de soutenir le pouvoir réactionnaire en Turquie. Les luttes syndicales étaient fréquentes et se terminaient souvent par une répression violente de la police qui commençait à cette époque à utiliser systématiquement les engins blindés. Mais les mouvements d'extrême-droite ainsi que la droite national-religieuse étaient encore bien plus actifs et virulents que l'extrême-gauche, très divisée. Les affrontements étaient nombreux et tragiques, le plus connu étant la journée du 1er mai 1977 sur la place de Taksim à Istanbul. Et c'est à la fin de cette décennie, en décembre 1978, que les bandes d'extrême-droite ont perpétré le massacre des Alévis de Marache (Kahramanmaras), assassinant 111 personnes chez elles en pleine nuit. Sur cette époque, il faut lire l'ouvrage de Benjamin Gourisse, La Violence politique en Turquie. L'Etat en jeu (1975-1980), Paris, Karthala, 2014.

lire la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Tturquie, #Droits des femmes

Repost 0
Commenter cet article