Etats-Unis : Les Pequots

Publié le 19 Mars 2017

 

image

Puissante tribu de chasseurs/pêcheurs de la côte sud-est du Connecticut.

Leur territoire s'étendait depuis la rivière Nantic jusqu'au Rhode Island, le long de la rivière Pequot (aujourd'hui Thames) et d'autres rivières.

Ardents défenseurs de leur territoire, extrêmement hostiles aux colons européens ce qui les mènera à la guerre des Pequots en 1634/1638 et leur quasi extermination par les européens.

Pequot est un mot en dialecte algonquin pekawatawog ou pequtoog et  qui veut dire destroyers.

Ils avaient la réputation d'être féroces.

Autrefois ils faisaient partie du peuple Mohegan (Mohican) de la vallée supérieure de la rivière Hudson à New York.

Dans les débuts 1500 ils s'installent dans la vallée de la rivière Thames au sud-est du Connecticut, ils se divisent en 2 tribus, les Mohicans et les Pequots.

La tribu Pequot s'installe sur la côte du Connecticut.

Langue : algonquienne, dialecte mohegan-pequot

Un processus de revitalisation de la langue a été entrepris par la tribu Mashantucket Pequot grâce à une analyse minutieuse de documents historiques contenant des mots en pequot et la comparaison avec les langues existantes et encore en place. Ils ont récupéré un millier de mots de cette façon ce qui est encore trop pour envisager un langage fonctionnel.

Ils cultivaient les 3 soeurs : maïs, haricots et courges.

C'était une puissante tribu organisée vivant dans des villages fortifiés, à l'intérieur de maisons longues.

L'été ils vivaient dans des abris temporaires, les wigwams pour aller à la chasse.

La structure politique était dirigée par un sachem et un conseil tribal, les anciens étaient très respectés.

Les hommes étaient vêtus de leggings en cuir, de capes de daim l’hiver, ils avaient l’été le torse nu. Ils portaient des mocassins, des boucles d’oreille, parfois des bandeaux de perles avec des plumes. Leur crâne était rasé ou ils portaient les cheveux courts.

Les femmes avaient de lourdes robes l’hiver, les cheveux longs souvent tressés.

 

 

Mashantucket Pequot

De nos jours

La guerre des Pequots prend fin avec la défaite des Pequots et le traité de Hartford le 21 septembre 1638.

Les survivants ne pouvant trouver aucun refuge avec les autres tribus, ils seront ou exécutés ou vendus comme esclaves aux Antilles.

Il existe encore de nos jours deux petites nations tribales de Pequots indépendants dans le Connecticut, la nation tribale de l'est et les Pequots de Mashantucket.

Mashantucket Pequots du Connecticut - environ 800 personnes. Ce sont les descendants des Pequots historiques.

Eastern Pequot tribal nation dans la réserve de Lantern Hill dans le Connecticut - 1130 personnes

Les deux tribus sont reconnues au niveau fédéral.

 

 

image

Histoire

 

1500 : La tribu Pequot fait partie à l'origine des Mohicans (Mohegans) du lac Champlain.

1500 : des explorateurs et commerçants européens entrent en contact avec les Pequots et font du commerce de fourrure de castor.

1600 : division des 2 tribus, les Mohicans et les Pequots

Mayflower à Plu​​​​​​ymouth-Par William Halsall —http://www.artcom.com/Museums/vs/mr/02360-38.htm, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=308115

 

1616 /1619 : l'épidémie de variole touche de nombreux indigènes de la côte orientale de la Nouvelle Angleterre mais elle n'atteint pas les tribus Pequot, Nantic et Narragansett.

1620 : le navire Mayflower apporte les pèlerins dans le Nouveau Monde et Massachussetts bay colony est fondée par John Mason.

Par Kmusser — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1219460

 

1620 : grande migration de colons anglais qui empiètent sur les terres indigènes.

12 juin 1630 : colonisation de la baie de Massachussetts par la compagnie anglaise du même nom. Chaque actionnaire reçoit 200 arpents de terre pour s’installer. Le nouveau gouverneur de la colonie justifie l’occupation du territoire par le fait que la terre est juridiquement vacante. Il prétexte que les indiens n’ont pas « soumis » la terre et n’ont aucun droit naturel sur elle, de droit « réel ».

1633 : des néerlandais et des anglais établissent des postes de traite dans le Connecticut et revendiquent les terres des Pequots. Les néerlandais établissent le poste de traite La maison de Bonne Espérance sur l'actuelle Hartford. Ils saisissent et exécutent le principal sachem Tatobem en raison de la violation d'un accord. Quand les Pequots eurent payé une rançon aux holladais ceux-ci leurs rendent les corps. Sassacus sera le successeur de Tatobem.

wampum - By Uyvsdi - Own work by uploader, I took the photo: Mary Meredith, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6231306

1633 : La colonie de la baie de Massachussetts commence à fabriquer du wampum (perles de coquillages) que les tribus des bois de l'est utilisent comme monnaie d'échange. Le wampum était contrôlé par les Pequots.

1634 : guerre entre Pequots et leurs ennemis Narragansetts.

1634 : épidémies de variole et de rougeole propagées par les européens qui dévaste la région. Les Pequots perdent alors 80% de leur population. Au début de la guerre des Pequots ils n'étaient plus que 3000.

 

image

1634/1638 : la guerre des Pequots. Les relations se sont détériorée entre les colons et les Pequots. Les colons anglais commandés par John Mason et leurs alliés Mohicans et Narragansett mènent la contre les Pequots qui de leur côté sont dirigés par le sachem Sassacus.

13 décembre 1636 : fondation d’une milice au Massachussett à l’origine de la garde nationale des EU, contre les Pequots.

1636 : début de la colonisation du Connecticut par les anglais sous la direction de Thomas Hooker.

1636 : début de la colonisation du Rhode Island par Roger Williams et Anne Hutchinson.

1636 : John Endicott essaie d'obtenir des paiements en hommage de la part des Pequots , quand ceux-ci refusent ils brûlent des villages.

1636/1637 : les Pequots font le siège de fort Saybrook.

i

image

1637 : le massacre mystique le 26 mai. Le Capitaine John Mason et John Underhill lancent des attaques de nuit sur le grand village Pequot de Missituck sur la rivière Mystic dans le Connecticut. Hommes, femmes et enfants seront brûlés dans leurs maisons, tous les sruvivants sont tués, le total des morts du massacre s'élève à environ 600/700.

1637 : le grand combat des marais en juin, où les Pequots sont acculés par les anglais.

1637 : Les survivants du grand combat des marais, dirigés par Sassacus demandent de l'aide à la tribu Mohawk de New York. Les Mohawks tuent Sassacus et ses hommes et envoient le scalp de Sassacus aux anglais comme une offrande symbolique d'amitié Mohawk.

1638 : le traité de Hartford le 21 septembre met fin à la guerre des Pequots. Les tribus Mohicans et Narragansetts reçoivent les terres Pequots. Les survivants sont envoyés comme esclaves aux Antilles. La langue et l’emploi du mot Pequot deviennent hors-la-loi dans les colonies anglaises.

 

Les preuves archéologiques et linguistiques démontrent que les Pequots n'étaient pas des envahisseurs de la vallée du Connecticut mais qu'ils étaient indigènes pendant des milliers d'années avant les débuts de la colonisation de Plymouth et de Massachussetts bay où ils avaient atteint une position de domination politique, militaire et économique de ce qui est maintenant le centre et l'est du Connecticut.

source : warpaths, wikipedia

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Pequot

Repost 0
Commenter cet article