Etats-Unis : Les Miamis

Publié le 31 Mars 2017

 

image Miami Wea

 

Peuple autochtone des EU connu en tant que peuple des Grands Lacs et qui occupait autrefois, avant la colonisation un territoire identifié à présent comme l'Indiana, le sud-ouest du Michigan et l'ouest de l'Ohio.

Ils étaient agriculteurs, cultivant les 3 sœurs c’est-à-dire le maïs, les courges et les haricots.

Les hommes allaient à la chasse utilisant les armes traditionnelles des amérindiens (arc, flèche, lance)

Langue : miami-illinois de la famille des langues algonquiennes

Population actuelle : 3908 personnes

Ils donnent leur nom à nombres de lieux :

Dans l'Ohio

Maumee, ville de Miami, Miamisburg, Miamitown, Miamiville, New Miami, fort Miami, comté de Miami. 5 cantons de l'Ohio portent le nom de Miami.

Les rivières Little Miami river, Great Miami river, Miami valley

Université de Miami à Oxford.

Maumee river dans l'Ohio et l'Indiana.

Miami et le canal d'Erié

Dans l'Indiana

Miami,Miami bend, fort Miami, comté de Miami, Maumee township, canton de Miami.

En Oklahoma : Miami

Dans le Michigan : fort Miami

Au Kansas : comté de Miami.

By No machine-readable author provided. Walden69 assumed (based on copyright claims). - No machine-readable source provided. Own work assumed (based on copyright claims)., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=531357

 

Ils vivent de nos jours dans 2 réserves

La tribu Miami de l'Oklahoma qui est une tribu reconnue au niveau fédéral.

By Xasartha - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=32058630

La nation Miami de l'Indiana qui n'est pas reconnue.

Leur nom vient du mot Myaamia au pluriel Myaamiaki, c'est leur autodésignation dans leur langue.

Ils seraient les descendants de la culture Fisher de la civilisation du Mississippi, une culture qui était caractérisée par l'agriculture à base de maïs, une organisation sociale dite exemplaire, des réseaux commerciaux régionaux étendus.

Au 17e siècle ils rencontrent des missionnaires français sur les rives occidentales du mac Michigan où ils vivent.

Sous la pression des Iroquois ils se déplacent vers l'est.

 

 

 

 

kekionga

A cette époque les bandes étaient :

Atchakangouen ou grand Miami

Kilatika

Mengkonkia ou Mengakonia

Pepikokia

Piankashaw ou Newcalanous

Wea ou Ouiatenon

rivière Mississinewa- By Chris Light - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=47028150

Emplacements historiques

1658 : nord-est du lac Winnebago - Wisconsin
1667 : vallée du Mississsippi du Wisconsin
1670 : rivière Fos, Chicago village dans le Wisconsin
1673 : village de la rivière St Joseph dans le Michigan (rivière des Miamis), Kalamazoo river village dans le Michigan
1703 : détroit village Michigan
1702/1763 : emplacements sur la rivière Miami, Ohio, Scioto river village dans l'Ohio
1764 : villages de la rivière Wabash
1847 : réserve Godfroy qui est attribuée à la tribu Miami par traité dans l'Indiana à Blackford county, au chef François Godfroy. Il y a 4 autres réserves attribuées dans la région de Mississinewa.
1872 : la plupart des réserves sont vendues à des non-indiens.
1922 : toutes les réserves sont vendues pour dettes ou taxes.

By Charles Edward - Own work, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4741796

HISTOIRE

En 1696 le comte de Frontenac commandant les avant-postes français dans le nord-est de l'Indiana et le sud-ouest du Michigan se lie d'amitié avec les Miamis. Il établit un poste de traite et un fort à Kekionga (Fort Wayne actuel).

Les alliances changeantes et l'empiètement progressif des colons conduisent à la fusion des bandes de Miamis. Ils créent alors l'une des plus grandes confédérations tribales commandée par le chef Little Turtle.

Les alliances ont pour objectif la lutte contre l'avancement des blancs.

A la fin du siècle il ne restait que 3 bandes tribales : les Miamis, les Piankashaw et les Wea.

Les Piankashaw et les Weas sont alignés étroitement à certaines tribus des Illinois.

Les relations sont mitigées avec les EU. Certains villages Piankashaw ont soutenu les colons rebelles américains pendant la révolution américaine alors que des villages Wea y étaient hostiles.

Les Miamis de Kekionga se sont alliés aux britanniques dans l'attaque d'Augustin de la Balme en 1780.

Mais le gouvernement américain ne fait pas confiance à leur neutralité au cours de la guerre des Indes du nord-ouest ils attaquent à plusieurs reprises Kekionga. Les attaques sont toujours repoussées y compris la bataille connue sous le nom de défaite de St Clair qui sera la pire défaite de l'armée américaine dans l'histoire des EU.

Avec le traité de Mississinwas de 1826 entre les Miamis et les EU, ces derniers cèdent aux EU la majeure partie de leurs terres dans l'Indiana obtenues avec les traités antérieurs. Au moment de la déportation de la tribu certains d'entre eux sont autorisés à rester dans l'Indiana en tant que citoyens.

Les autres sont déplacés en territoire indien c'est-à-dire en Oklahoma.

Les divisions existent toujours dans la nation surtout en raison du fait que le gouvernement des EU a accordé sa reconnaissance aux Miamis de l'Oklahoma et non à ceux de l'Indiana. Cette nation Miami est pourtant reconnue dans un traité de 1854 mais cette reconnaissance a été annulée en 1897. Un projet de loi a été présenté par un politique à la fin du XXe siècle pour reconnaître officiellement cette tribu mais en raison de la possibilité pour les tribus de développer des casinos et des jeux dans leurs réserves dès lors qu'elles sont reconnues, le gouvernement fédéral freine dans la reconnaissance des tribus.

Pourtant cette solution permet aux tribus de recueillir de quoi assurer leur développement économique, social , de santé et d'éducation sur leur territoire indépendant.

little turtle - Par Inconnu — http://www.army.mil/media/220061, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45161926

Histoire de la colonisation

  • 1790/1794 : Guerre de la jeune Amérique. Avec l’ordonnance du nord-ouest les colons avancent de plus en plus sur les territoires des tribus Miami, Shawnee et Ottawa. Elles se réunissent pour combattre les armées fédérales. Plusieurs batailles ont cours lors de cette guerre.
  • 1790 : le général Harmar marche sur Kekionga pour punir les villages de Miamis, Delawares et Shawnees. le 17 octobre il trouve les 7 villages abandonnés.
  • 4 novembre 1791 : bataille de la Wabash (Guerre de la jeune Amérique) Les amérindiens de Little Turtle surprennent et vainquent le major Arthur Saint-Clair (qui perd 610 hommes sur 1300) c’est la pire défaite américaine dans les guerres amérindiennes.
  • 1794 : Kekionga est abandonnée pour des villes de Mississinewa qui deviennent le centre de la nation.
  • 3 août 1795 : signature du traité de Greenville,Little Turtle et 10 autres nations amérindiennes cèdent leurs droits sur l’Ohio et l’Indiana. 
  • 7 juin 1803 : 1er traité de Fort Wayne proclamé le 26 décembre 1803 et qui établit les frontières autour de Fort Vincennes le long de la rivière Wabash entre les Lenapes, les Shawnees, les Potawatomis, les Miamis, les Kickapoos, les Weas, les Piankaskaws et les Kaskaskias.
  • 1809 : le gouverneur William Henry Harrison ordonne la destruction de tous les villages à 2 jours de marche de fort Wayne.
  • 1817 : traité de Maumee qui cède le secteur de fort Wayne
  • 1818 : traité de Ste Marie ou New Purchase où ils perdent le sud de la Wabash. Une grande réserve est crée, les Miamis partent à Thorntown.
  • 1834 : la partie ouest de la grande réserve est vendue.
  • 1836 : traité de Mississinewa pour le droit de passage par le canal de la Wabash. Ils quittent Thornton.
  • 1838 : les Potawatomis sont partis de l'Indiana. Il n'y a plus de tribu dans l'état. Le traité vend la partie occidentale de la grande réserve. Le chef Godfroy obtient des terres au Kansas pour ses descendants.
  • 1847 : réserve Godfroy entre la Wabash et Mississinewa.

source wikipedia

 

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Miamis

Repost 0
Commenter cet article