Des intégrants du FPDT Atenco en résistance contre l'aéroport se font tirer dessus

Publié le 31 Mars 2017

“…Le rêve se construit à la force du poignet et sans permission…”Silvio Rodríguez

Trad@CSPCL
 

Au peuple du Mexique :A la solidarité nationale et internationale :Aux organismes des Droits Humains nationaux et internationaux :

Une fois de plus la communauté de Tocuila, qui fait partie du Front des Villages en Défense de la Terre (FPDT), a de nouveau été méchamment agressée par des hommes de main armés de pistolets qui ont tiré sur des femmes âgées, des hommes d’un certain âge et même sur une mère portant son enfant de trois ans. 

Le 9 mars 2017, aux alentours de 10h30 du matin, une commission de femmes et d’hommes de la communauté de Tocuila s’était dirigée vers les terres de l’ejido, toujours occupées par les entreprises PINFRA et CIPSA qui s’entêtent à vouloir y imposer la construction de l’autoroute Piramides-Texcoco devant à terme être connectée à l’aéroport mortifère. Monsieur Roberto Corrales Estrada, représentant de la Commission Nationale de l’Eau, se trouvait sur place. Celui-ci fut mis en cause, et se vit solliciter de faire état de la documentation légale prouvant que le territoire serait effectivement passé en leur possession. Ce à quoi le susdit répondit que le territoire en question est bien désormais propriété du gouvernement et que oui, il y a des « papiers » qui le prouvent, mais que ceux-ci se trouvent à la ville de Mexico et qu’il devrait s’y déplacer pour aller les chercher. C’est sous ce prétexte que s’est retiré ce monsieur. Quelques instants plus tard, les compañeras et compañeros ont décidé d’empêcher le passage des camions chargés de matériel et des engins de chantier qui sont en train de dévaster les terres collectives de l’ejido afin d’imposer l’autoroute en question.

la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #indigènes et indiens, #Atenco

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article