Sur les ailes du pygargue

Publié le 8 Février 2017

Par Yellowstone National Park from Yellowstone NP, USA — Bald eagle, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=50245032

Par Yellowstone National Park from Yellowstone NP, USA — Bald eagle, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=50245032

Reviendra-t-il le temps où sur les ailes du pygargue
Je volais tendrement ?
Le paysage par-dessous nous était une carte déployée
Et dans son quadrillage
Naissaient les sentiments.

Voler c’est un peu renaître
Voler ce n’est jamais paraître
C’est mettre un mouchoir sur son cœur
C’est ensemencer les ans
De graines libérées
De graines offertes.

La cime des montagnes est un avenir certain
Qui brise en deux la pierre
Les présentant l’une à l’autre
Pour unir leurs propos
La canopée est une cape de volupté
Qui a caché le rouge de ses joues
Dans une forêt de nuages
Un peu fous sont les nuages qui masquent les rougeurs
Mais leur ardeur est une candeur
Leur volonté de bien faire est attendrissante.

Sur le dos du pygargue
Le vent attend
Son cri est suspendu
Car le sillon de l’oiseau
Imprévu
Est comme une trajectoire désordonnée
Dans son désordre s’écrivent les poésies
L’incertitude est une passion
La liberté est une maîtresse
La plume est une caresse offerte
Aux joues qui savent rougir.

Voler c’est un peu périr
Voler c’est beaucoup rêver
C’est glisser un châle tissé sur son espérance
C’est ratisser les cieux
Pour en faire un terrain de jeu
Ou le sable de l’opale a dessiné le quadrillage
Sur lequel les points sont les rendez-vous de l’amour.

Carole Radureau (08/02/2017)

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #Les oiseaux

Repost 0
Commenter cet article

almanito 08/02/2017 18:49

Je ne sais pas si ce temps reviendra, en tout cas pas maintenant, mais en attendant tu me fais rêver avec ce poème et ce majestueux pygargue!

caroleone 08/02/2017 19:49

Il faut le prendre ce temps quand il nous est offert et le rêve c'est lui la clé : les rêves, personne ne peut nous les prendre, ni les souiller, ni les réduire en cendres. Et les oiseaux sont les messagers de nos rêves (d'ailleurs si cela pouvait permettre qu'on en prenne un peu plus soin ce serait bien!!)