Pierre rouge *

Publié le 16 Février 2017

Dans la carrière au vent léger
L’émail liquide avait coulé
Sous le soleil chaud et puissant
La pierre était comme un diamant
Portant les empreintes du Grand Esprit
C’est lui qui avait appris
Aux hommes la pierre rouge
Celle pour y creuser la pipe rouge
La messagère de paix.

Le sang du bison avait coulé sur la pierre
Et dans sa matière
Ses pas de glaise il avait laissé
La pierre naquit et c’est dans son passé
Qu’elle avait puisé son message profond.

Dans le quartzite aux veines dures
La pierre rouge lisse et douce
Etait tirée comme de son lit
Et dans sa chair tendre
Ils découpèrent l’instrument des pensées
Celles qui par la fumée
S’échapperaient
Libres et fécondes.

Les hommes blancs avides et fourbes
La pierre rouge voulait pour eux
Mais les gardiens de la mémoire
Veillent encore sur la chair respectée.

Le dernier gardien de la pipe est mort
C’était Hehaka Sapa ou Black Elk cousin de Crazy Horse
La carrière où dort la pierre rouge à laquelle ils donnèrent le nom d’un blanc*
Est propriété spirituelle des amérindiens
Les missionnaires en vain tentèrent
D’en annuler l’histoire ou de la salir
Peut-être la pipe fut-elle comme on le dit donnée
Par la femme Bison blanc :
Qui sait ?

Les messages que l’on peut lire dans les fumées dirigées
Sont messages d’espoir d’amour et de paix
Si la fumée souffle dans le sens du temps
Les nuées s’acharnent sur le présent
Si les fumées vont à son encontre
Les luttes peuvent continuer pour espoir garder en l’homme
Et en la terre sa mère pour qu’il la pérennise
Contre vents et marées.

Carole Radureau (16/02/2017)

*Un jour Catlin entreprit de visiter au Minnesota les lieux sacrés de la carrière d’argile rouge ,nommée plus tard catlinite en son honneur et il fut arrêté par un Sioux Homme Rapide qui lui dit :

« Nous savons que votre gouvernement vous envoie parce que les hommes blancs veulent acheter cette terre. S’ils ne peuvent l’acheter, ils se la procureront d’une autre façon, comme c’est l’habitude. Frère, je parle fort, mon cœur est fort, et je parle vite. Cette pipe rouge a été donnée à l’homme rouge par le Grand Esprit, c’est une part de notre chair. Nous savons que les blancs sont comme un grand nuage qui se lève à l’est pour recouvrir notre pays ; mais ils devront payer très cher la pierre rouge. Si un homme blanc en prend un seul morceau, il fera dans notre chair un trou par lequel le sang s’écoulera. »

Homme Rapide

Par Henry L. Batterman Fund and the Frank Sherman Benson Fund — Brooklyn Museum, No restrictions, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=34008474

Perle de catlinite

Variété d'argilite de couleur rouge-brun.

 

carrière historique de Pipestone national monument au Minnesota- Par Jet Lowe —  Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=790742

Rédigé par caroleone

Publié dans #Mes anar-poèmes, #La pierre, #indigènes et indiens

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

almanito 16/02/2017 13:47

Que c'est beau Caro! Les mots coulent, si fluides, emplis de cette sagesse de l'Homme Rouge.

Un bel hommage qui ressemble tant à ce peuple et l'un de tes meilleurs poèmes.

caroleone 16/02/2017 16:51

C'est gentil de ta part, je me sens peu inspirée en ce moment, voire pas du tout mais j'ai reçu de la recharge en énergie.....un morceau de cœur de forêt et un morceau de cœur de volcan. Avec ça, j'espère que ça va repartir......Tu sais heureusement que la pachamama existe avec toutes ses composantes parce que sinon je crois que ma poésie n'aurait pas résisté longtemps.