Les oiseaux menacés du Cap-vert

Publié le 19 Février 2017

La république du Cap-Vert (Cabo Verde ou Capo verde) est un état insulaire d'Afrique de l'ouest composé d'un archipel de 10 îles volcaniques situé dans l'océan atlantique à 500 km au large des côtes du Sénégal.

La déforestation, l'introduction d'espèces invasives non endémiques (chèvres, ânes, lapins) ont déséquilibré le milieu végétal naturel.

L'archipel constitue une écorégion terrestre portant le nom selon le fonds mondial pour la nature de "forêts sèches des îles du Cap-Vert" appartenant au biome des forêts de feuillus sèches tropicales et subtropicales de l'écozone afrotropicale.

On compte 229 espèces d'oiseaux différents dans ces îles.

Il y aurait 36 espèces nicheuses, des colonies d'oiseaux marins, 4 espèces endémiques et 9 sous-espèces endémiques.

Ci-dessous quelques espèces dont la situation est inquiétante :

Les oiseaux menacés du Cap-vert

Ces trois espèces peuvent être consultées séparément

Ibis chauve en danger critique d’extinction

Vautour percnopère – En danger

Flamant rose

Par Justin Welbergen at the English language Wikipedia, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4914955

 

Alouette de Razo

Alauda razae

Famille : Alaudidés

Statut UICN : en danger critique d’extinction

C’est le seul représentant de la famille et avec le moineau à dos roux, ils sont les deux seuls paseraux résidents sur l’île de Razo.

13 cm- 24 grammes

Oiseau peu farouche, facile à observer.

Habitat : plateaux volcaniques bas, dans le sud-ouest de l’île (aire de répartition ¾ km2)

Nourriture : invertébrés, graines.

Menaces : faible population, petit territoire, isolement (200 à 250 individus)

Elle est surveillée de près et l’îlot est protégé.

 

 

 

Puffin du Cap-Vert

Calonectris edwardsii

Famille : procellariidés

Statut UICN : quasi menacé

Espèce monotypique.

Iles de Brava, Branco, Raso, et se reproduit aussi sur d’autres îles.

 

Rousserolle du Cap-Vert

Acrocephalus brevipennis

Nom créole local : tchota

Famille : acrocephalidés

Statut UICN : En danger

Espèce monotypique endémique du Cap-Vert.

Iles brava, são Nicolau, Santiago.

Il peuple les massettes (typha australis), les jardins, les ravins humides, les plantations de canne à sucre et les bananeraies.

Menaces : perte de son habitat ( environ 500 couples)

Par Frank Schulz Fraenkie — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=835807

 

Goéland d’Audouin

Ichthyaestus audouinii

Famille : laridés

Statut UICN : quasi menacé

Se rencontre en période de reproduction en mer Méditerranée, dans l’Atlantique au su du Portugal.

Il y a des colonies depuis le delta de l’Ebre jusqu’aux iles Chaffarine.

En Corse nichent 50 à 100 couples.

52 cm- envergure 125/138 cm- poids : 500 à 800 grammes.

Par Richard Crossley — Richard Crossley, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25987164

 

Pétrel gongon ou diablotin du Cap-Vert

Pterodroma feae

Famille : procellariidés

Statut UICN : quasi menacé

38 cm- envergure 88/94 cm- poids 251 à 333 grammes.

Bec noir, court, crochu, capuchon noir sur la tête, dessus du plumage gris.

Niche au Cap-Vert sinon s’approche rarement des côtes.

Par Bogbumper — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5226299

 

Courlis cendré

Numenius arquata

Famille : scolopacidés

Statut UICN : quasi menacé

Courlis qui possède une zone très étendue ets e reproduit dans toute l’Europe tempérée et l’Asie.

C’est le plus grand limicole de son genre : 49 à 57 cm, envergure 1 mètre.

Plumage marron grisâtre, arrière-train blanc.

Espèce migratrice dans la plus grande partie de son habitat.

Il hiverne en Afrique, Europe du sud, Asie du sud.

Nourriture : annélidés, insectes, crustacés, mollusques, baies, graines, vertébrés, petits poissons.

Rédigé par caroleone

Publié dans #Espèces menacées, #Les oiseaux, #Cap Vert

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article