Les oiseaux menacés de Nouvelle Calédonie

Publié le 12 Février 2017

lori à diadème- Par John Gerard Keulemans — http://www.flickr.com/photos/biodivlibrary/8006810786/in/set-72157631583306027/, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12268611

 

Il y aurait environ 208 espèces d’oiseaux en Nouvelle Calédonie dont 17 sont menacées (4 en danger et 3 en danger critique d’extinction voire éteintes).

Dans cet article il ne sera question que d’espèces menacées endémiques de la Nouvelle Calédonie. Comme vous allez le voir le constat est assez terrible en ce qui concerne les espèces endémiques.

 

Déjà fait

Lori à diadèmeen danger critique d’extinction - endémique

 

Par Glen Fergus — Own work. Rivière Bleue National Park, New Caledonia, CC BY-SA 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1108354

 

Kagou huppé ou cagou

Rhynochetos jubatus

Famille : rhynochetidés

Statut UICN : En danger

55 cm

Couleur grise, longues plumes.

Oiseau presque incapable de voler ce qui le rend vulnérable.

Habitat : forêts denses et humides, zones broussailleuses entre 100 et 1400 mètres d’altitude.

Il est entièrement protégé, ne peut pas être commercialisé ni prélevé.

Menaces : activités humaines empiétant sur son territoire, empêchant la reproduction.

Le parc provincial de la Rivière bleue a mis en place un programme de mise en réserve et de gestion du territoire, ainsi que l’élimination des prédateurs.

Par Jean Ravau et Léa Hatteschweiler — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15291243

 

Carpophage géant

Ducula goliath

Notou

Famille : columbidés

Statut UICN : quasi menacé

Il constitue une super-espèce avec les carophage de Peale, de Brenchlay et de Baker.

Habitat : forêts humides tropicales de la Grande Terre.

Nourriture : fruits et baies

C’est le plus gros pigeon arboricole au monde (son surnom est pigeon impérial de Nouvelle Calédonie)

50/52 cm, 600 à 720 grammes.

De couleur gris ardoisé avec des nuances argentées

Menaces

Actions de l’homme : régression de son habitat naturel, chasse alors qu’il est déjà susceptible en raison de sa reproduction difficile (un œuf par an)

Par Gerba1939 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=22744448

 

Autour à ventre blanc

Accipiter haplochrous

Famille : accipotridés

Statut UICN : quasi menacé

Plumage noir et blanc, bec trapu et queue courte.

40 cm, envergure 58 à 74 cm, poids 152 à 281 grammes.

Habitat : forêts pluviales tropicales de lisière, zones boisés des régions de plaines et de collines du niveau de la mer jusqu’à 1300 mètres d’altitude (préférence en-dessous 1000 mètres)

Nourriture : petites proies, lézards, geckos, insectes, petits mammifères.

Menaces

La distribution est réduite d’autant plus qu’1/4 est inutilisable par l’espèce qui est dépendante des milieux forestiers.

Il y aurait entre 2500 et 5000 couples.

Par Richard Fuller — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17493089

 

Echenilleur de montagne

Coracina analis

Famille : campephagidés

Kakuli

Statut UICN : quasi menacé

Habitat : forêts tropicales humides, forêts subtropicales de plaines et montagnes tropicales humides.

Il peut se confondre avec l’échenilleur calédonien ou le corbeau par sa taille (malgré tout plus petite) sa couleur sombre et sa silhouette.

Nourriture : gros insectes comme les sauterelles, araignées, baies.

Menaces : oiseau en déclin en raison de la destruction des forêts.

Par Richard Fuller — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17492760

 

Méliphage toulou

Gymnomyza aubruyana

Famille : méliphagidés

Statut UICN : En danger

43 cm- 152 grammes

Il ressemble à un corbeau avec son plumage noir brillant mais des caroncules oranges le différencie.

Habitat : forêts humides, collines

Nourriture : invertébrés, nectar

Menaces : ce sont essentiellement les rats.

Il ne resterait que 50 à 250 individus.

Par Aviceda — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3653835

 

Oedicmène des récifs

Esacus magnirostris

Famille : burhinidés

Statut UICN : quasi menacé

Limicole qui est l’échassier le plus lourd au monde : 1 kg pour une taille de 55 cm.

Habitat : plages ouvertes et calmes, récifs exposés, marais de palétuviers, plages de sable, de boues mouillées.

Nourriture : crabes, crustacés, mollusques.

Par Tunpin.ong — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4326650

 

Perruche cornue

Eunymphicus cornutus

Famille : psittacidés

Statut UICN : vulnérable

32 à 36 cm- 200 grammes

Plumage vert, masque noir, front rouge, yeux oranges.

Habitat : forêts humides de pins néocalédoniens du genre agathis et araucaria

Nourriture : grains et fruits.

Menaces

La population est réduite et en déclin depuis quelques années.

Dégradation de son habitat, prédateurs : rats.

Par Parides — http://parides.deviantart.com/art/Cloven-feathered-Dove-II-285219662, CC0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25330618

Ptilope vlouvlou

Pigeon soyeux

Drepanoptila holosericea

Seule espèce du genre drepanoptila, espèce monotypique.

Famille : columbidés

Statut UICN : quasi menacé

Le mâle est vert avec le ventre jaune, un collier blanc et noir. La femelle est plus terne.

Habitat : forêts denses, milieux ouverts, arbres de bordure de forêt.

Nourriture : fruits

Par Joseph Smit — Depiction from 'Jottings during the cruise of H.M.S. Curacoa among the South Sea Islands in 1865 by Julius L. Brenchley. London: Longmans, Green, 1873' - Scan on extinct.minks-lang.de, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11385735

 

Râle de Lafresnaye

Gallirallus lafresnayus

Famille : rallidés

Statut UICN : en danger critique d’extinction

17 spécimens récoltés entre 1860 et 1890.

Il est encore observé dans les années 60 et 80 dans les forêts de haute montagne et depuis on ne sait pas s’il existe encore.

Il était victime d’un parasite exclusif qui a sans doute disparu en même temps que lui.

Par Joseph Smit — The Ibis, ser. 4, vol. 5, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12624295

 

Egothèle calédonien

Aegotheles savesi

Famille : aegothelidés

Statut UICN : en danger critique d’extinction

Peut être éteint.

Par Tunpin.ong — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4370364

 

Perruche d’Ouvéa

Eunymphicus uvaeensis

Famille : psittacidés

Statut UICN : en danger

Plumage vert, crête verte originale composée de 6 plumes qui partent vers l’arrière et s’enroulent vers l’avant.

Endémique de l’île d’Oouvéa, des îles Loyauté.

Nourriture : fruits dont des figues.

Habitat : forêts naturelles.

Engoulevent calédonien

Eurostopodus exul

Famille : caprimulgidés

Statut UICN : en danger critique d’extinction

L’espèce n’est connue que pas son holotype, une femelle prélevée en 1939 près du mont Panié.

L’espèce est présumée éteinte.

Par JJ Harrison (jjharrison89@facebook.com) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17835194

 

Sterne néréis

Sternula nereis

Famille : laridés

Statut UICN : vulnérable

La sous-espèce calédonienne est sternula nereis exsul.

Elle se reproduit en Nouvelle Calédonie.

Très semblable à la sterne naine sur le même territoire.

27 cm- envergure 45/51 cm- poids 57 grammes

C’est une espèce côtière qui se reproduit sur les petits ilots, les dunes, les plages.

Nourriture : petits poissons, mollusques, crustacés.

Il n’y aurait que 2000 couples pour toute l’espèce.

Menaces

Les dérangements occasionnés par la présence humaine et la concurrence de la sterne naine (effectifs en expansion).

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Espèces menacées, #Les oiseaux, #Nouvelle Calédonie

Repost 0
Commenter cet article