La solidarité du peuple Mapuche avec le peuple chilien dévasté par les incendies forestiers dans la zone centrale du Chili

Publié le 2 Février 2017

Diverses communautés Mapuche se sont organisées pour se solidariser avec le Peuple chilien dévasté dans la zone centrale et le centre sud à cause de la dévastation du modèle forestier, ceci, tandis que des secteurs aigris de la société, liés à certains groupes politiques et patronaux, ont essayé de couvrir à tout prix leurs responsabilités et de lever des campagne de renseignements pour relier les causes mapuche dans la catastrophe du Pays.

On peut consigner que la catastrophe forestière n'est pas seulement relative aux foyers incendiaires et aux propriétés hautement inflammables des pins et des eucalyptus, s'y ajoute de graves crises hydriques générées par les monocultures avec des centaines de milliers de personnes sans eau dans les zones de plus grande concentration forestière au milieu d'une invasion de trois millions d'hectares en monoculture au centre sud du Chili, ces zones étant celles avec les plus hauts indices de pauvreté et d'émigration, accompagnée de la grave contamination qu'a généré l'industrie de la cellulose (papeterie) dans des localités de Maule, d'Itata, de Nacimiento, de Santa Fe,  de Laja – San Rosendo,  de Mininco et de Río Cruces (Valdivia), s'ajoutant à l'expansion de l'invasion de fléaux des pins et des eucalyptus, totalement incontrôlée comme la mineuse qui n'a pas de couverture de sécurités.

Au milieu de toute cette catastrophe est sortie toute l'antipathie d'un groupe minoritaire de la société, lequel reproduit facilement les montages portés par les intérêts de certains groupes politiques et patronaux qui cherchent à fuir à tout prix des responsabilités et de diriger la "culpabilité" mettant en cause des mapuche, tandis que tous les secteurs des mouvements mapuche ont catégoriquement nié tout lien avec les foyers incendiés qui dévastent le Pays et particulièrement dans les secteurs les plus dévoués.

Malgré les campagne racistes, stigmatisantes, fanatiques et injustes, des communautés Mapuche de divers secteurs se sont organisées pour apporter leur soutien. Il a été récemment connu à travers des sources officielles publiques et quelques médias que la communauté mapuche Pillan Mapu du secteur Malchewe, Panguipulli a envoyé un camion chargé d'une partie de sa production de fourrage de haute qualité pour appuyer les frères paysans de la zone centrale sud.

De leur part, des communautés mapuche organisées de la zone de Freire, ont envoyé ce 1er février 2017 un camion chargé de ballots pour appuyer des paysans chiliens affectés par les incendies dans la communauté de Constitución. Préalablement, on avait envoyé des soutiens dans les zones de Vichuquen et de Licanten, respectivement, informait Roberto España Pichuman, qui partageait un registre graphique de la journée solidaire.

La Feria Interculturelle de Temuco, Feria Pinto, ses locataires, autant des Chiliens que des mapuche et avec les deux drapeaux flamboyants ont organisé un journée complète pour réunir des dons, ils ont réuni une grande quantité d'aliments, de pommes de terre, de l'eau, entre autres, qui ont été délivrées aux familles nécessiteuses.

Dans les diverses localités où ont été réalisés des actions de collecte, des communautés mapuche  malgré les situations de grande difficulté qu'elles affrontent à cause de l'appauvrissement territorial généré par les forestières et la crise hydrique, ont apporté leur collaboration avec beaucoup d'effort.

La responsabilité principale de cette énorme catastrophe est celle des entreprises forestières, des groupes multimillionnaires du Chili qui ont pillé, asséché et incendié une grande partie du Pays. Tandis que ce sont les peuples qui s'entraident.

Traduction carolita d'un communiqué paru dans Mapuexpress le 01/02/2017 :

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #pilleurs et pollueurs, #indigènes et indiens, #Mapuche

Repost 0
Commenter cet article