Etats-Unis : Les Wichita

Publié le 10 Février 2017

Isadowa chef des Wichita - By William S. Soule - Wilbur Sturtevant Nye, Plains Indian raiders : the final phases of warfare from the Arkansas to the Red River, with original photographs by William S. Soule. University of Oklahoma Press, 1st edition, 1968, ISBN 0806111755, p395., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11595393

 

Le peuple Wichita est une confédération d'amérindiens du Midwest qui vit de nos jours dans une réserve en Oklahoma et dont le territoire avant la colonisation se trouvait sur les états actuels du Texas, du Kansas et de l'Oklahoma.

Les 4 tribus affiliées Wichita sont les Wichita, les Waco, les Taovaya et les Tawakoni, elles sont reconnues au niveau fédéral.

Langue : wichita de la famille des langues caddoans.

Population : 3200 personnes

 

Les Wichita vivent de nos jours dans une réserve basée à Anadarko en Oklahoma avec des tribus affiliées (Wichita, Keechi, Waco et Tawakoni). La tribu a un autogouvernement, exploite sa propre autorité de logement, émet des plaques d'immatriculation de ses véhicules, possède un casino, une agence de voyage, un centre historique, un restaurant.

By Henry G. Peabody (1855-1951) - National Archives Pictures of American Indians, American Indian Select List number 22 (image URL [1]). Original URL [2]., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=214030

 

Les ancêtres des Wichita vivaient dans les grandes plaines orientales de la rivière rouge au nord du Nebraska depuis au moins 2000 ans. Ils étaient des chasseurs/cueilleurs qui adoptent peu à peu l'agriculture vers 900 sur des terrasses au-dessus des rivières Washita et South Canadian en Oklahoma.

Ils y cultivent le maïs, les haricots, les courges, le tabac et iva annua, une annuelle herbacée de la famille du tournesol dont ils récoltaient les graines huileuses et dont la culture sera abandonnée après la colonisation.

Ils chassaient les cerfs, les lapins, les dindes, pêchaient des poissons et des moules de rivière.

Ils vivaient dans des maisons rectangulaires au toit de chaume. Leurs villages semblaient montrer des signes d'adoption de caractéristiques culturelles des peuples Pueblo de la vallée du Rio Grande.

By Pöhönen at English Wikipedia, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7469480

 

Les cercles du conseil

Des structures nommées "cercles du conseil" ont été excavées sur des sites préhistoriques des Wichita, composées d'un patio central enterré dans des structures semi souterraines. Les chercheurs ne savent pas exactement la véritable fonction de ces cercles, certains pensent qu'il s'agissait de structures cérémonielles associées à l'observation des solstices.

Tatum- By Frank Rinehart - Boston Public Library BPLDC no.: 09_06_000013. Rinehart no.: 1128. Retrieved from: Tatum, Wichita on Flickr, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25025977

 

A la fin du XVe siècle la plupart des villages de la rivière Washita sont abandonnés pour des raisons encore inconnues.

Les peuples Wachita étaient liés par le langage et la culture au peuple Pawnee avec lequel ils entretenaient des relations étroites.

Les français appelaient les peuples Wichita Panis Piques (Pawnee pict) ou Panis noirs (Pawnnees noirs) en raison de leurs tatouages. En effet ils avaient le visage et le corps recouverts de tatouages composés de lignes, de pointillés, de cercles. Ils étaient aussi surnommés les gens à peau de raton laveur (Wichita Kitikiti'sh) en raison des marques tatouées autour de leurs yeux (hélas il n'y a aucune image de leur représentation)

Ils vivaient dans des villages fixes remarquables par leurs vastes habitations en forme de dôme recouvertes d'herbes.

Ils étaient de bons agriculteurs et d'habiles commerçants, fins négociateurs.

L'hiver ils laissaient leurs villages fixes pour aller chasser les bisons qui leur fournissaient la viande, la graisse de cuisson, de quoi confectionner leurs habits, leurs abris d'hiver, du cuir et pour la médecine.

Au printemps ils retournaient dans leurs villages pour y cultiver leurs champs.

Les femmes confectionnaient les habits en peau, leurs robes avaient la particularité d'être ornées avec des dents d'élan.

Leur vie cérémonielle suivait le cycle saisonnier des activités économiques.

Il y avait plusieurs danses dont la danse des cerfs qui était exécutée par les hommes médecine et qui avait lieu au moment où l'herbe commençait à pousser, quand le maïs était mûr et quand il était récolté. La cérémonie du calumet qui était présenté à un individu éminent, les cérémonies pour obtenir de bonnes récoltes, pour le retour des partis de guerre, pour l'abondance de bisons.

La population Wichita toute tribu confondue à l'époque de Coronado et Oñate était d'environ 200.000 personnes.

En 1790 il y avait 3200 Wichitas au total, en 1868, 572 et en 1937 : 100 officiellement recensés.

De nos jours il y aurait 3050 Wichitas dont 1884 dans l'état de l'Oklahoma. Pour être inscrit dans la tribu il faut un minimum de sang d'1/8e.

expédition de Coronado- Par Frederic Remington — http://www.frederic-remington.org/Coronado-sets-out-to-the-north.html, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=676138

 

Histoire du contact

1541 : premier contact avec l'explorateur Francisco Vásquez de Coronado parti à l'est de la vallée du Rio Grande à la recherche d'une terre riche nommée Quivira. Il rencontre les Teyas (en réalité les Wichita), ancêtres des Iscani et des Waco, il trouve Quivira et le peuple connu plus tard sous le nom de Wichita au Kansas, Coronado sera déçu dans sa recherche d'or, il remarquera néanmoins que les Quivirans sont de bons agriculteurs, prospères ainsi que de bons chasseurs mais qu'ils ne possèdent ni or, ni argent.

Début 1600, le fondateur du Nouveau-Mexique, Juan de Oñate visite le grand village de Wichita, il rencontre 2 grandes colonies de peuples et les nomme Escabjaques (probablement Wichita) et Rayados (village Wichita) au Kansas.

Il indique que le village pouvait contenir au moins "12 cents maisons" , avec une population de 12.000 personnes, vivant dans des maisons dispersés, rondes couvertes de chaume et entourées de grande greniers pour y conserver le maïs, les courges et les haricots (il s'agit probablement du village de Quivira).

1719 : l'explorateur français de la Harpe visite un village près de Tulsa dans l'actuel Oklahoma et Claude Charles du Tisne visite 2 villages près de Neodesha dans le Kansas.

Le Quivira vu par Coronado est abandonné au début du XVIIIe siècle (attaques d'Apaches probablement).

A la période espagnole, les Wichita et leurs alliés Comanches étaient connus des espagnols comme les Norteños (nordistes).

 

 

image

 

Les WACO

 

Ils faisaient partie d'une division du peuple Tawakoni qui est rencontré en 1719 par l'explorateur français Jean-Baptiste Bénard de la Harpe et qui vivaient sur la rivière Brazos dans deux villages Tawakoni, El Qiscat et Flechazos composés de maisons d'herbes. Ils cultivaient des champs de maïs entourés de clôtures et les villages seront entourés de défenses e 1829.

La tribu signe des traités avec les EU en 1835, 1846 et 1872 le dernier établissant pour elle une réserve en territoire indien (Oklahoma). La loi Dawes fractionne les réserves en terrains individuels et les Wacos doivent rejoindre la tribu affiliés des Wichitas.

Dialecte waco, branche du wichita

Un seul locuteur, dialecte éteint

By Unknown - Smithsonian Institution National Anthropological Archives, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=22551264

 

Les TAOVAYA

Langue wichita
C'était le groupe le plus important des Wichita, vivant au Kansas et qui sera rencontré dès 1541 par le conquistador espagnol Francisco Vásquez de Coronado dans les Grandes Plaines. Ils étaient agriculteurs et chasseurs de bisons dans le centre du Kansas.
En 1719 l'explorateur français Claude Charles du Tisne rencontre deux villages de Taovaya qu'il appelle Paniouassa près du futur Neodesha au Kansas.
La même année l'explorateur français Bernard de la Harpe visite un village à quelques kilomètres de Tulsa en Oklahoma où les habitants sont de plusieurs tribus Wichita y compris les Taovaya qui étaient les plus nombreux.
Dans l'Oklahoma et le Kansas, les Wichita étaient sous la pression intense des tribus Osages et Apaches.
Dans les années 1720, les Taovaya et leurs parnets Guichita commencent à se déplacer  vers le sud jusqu'à la rivière rouge dans le comté de Jefferson en Oklahoma.
A la fin des années 1750 les tribus Wichita vivaient au Texas et le long de la rivière rouge en Oklahoma.
Les Taovaya seront les alliés des français à partir de 1746, ils négocieront également la paix entre les Wichita et les Comanches.

trajet de l'expédition de Coronado et en haut la ville supposée de Quiriva - Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=146759

destruction de la Saba mission par les amérindiens - By Jose de Paez (attributed) - Image is from http://www.texasbeyondhistory.net/sansaba/ and is a picture of a mural, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10207232

 

En 1759 les espagnols attaquent les villages Taovaya au Texas et en Oklahoma, les espagnols seront vaincus par l'alliance des Wichita et des Comanches à la bataille des Twins villages (19 morts et 14 blessés espagnols, une centaine d'amérindiens seront tués).

Ils sont en guerre contre les espagnols dans les années 1760 agissant sur les missions espagnoles.
En décembre 1764, Eyasiquiche, un leader Taovaya mène une attaque contre les espagnols et les Apaches leurs alliés près de la mission de San Lorenzo de la Santa Cruz.
Avec la perte des colonies américaines par la France en 1762, les Taovaya doivent se rapprocher des espagnols mais ce processus prendra des années car les commerçants français sont restés en Louisiane pendant quelque temps encore. Un accord de paix est trouvé en 1771 entre les espagnols et les Wichita mais l'empire commercial Taovaya était déjà diminué par les Comanches et une épidémie (sans doute de variole) qui a frappé entre 1777 et 1778 la tribu emportant plus de 300 d'entre eux.
En 1778 le village de Taovaya comportait 123 maisons sur la rivière rouge et une ville Wichita en comptait 37. Dans les deux villages il pouvait y avoir environ 2500 personnes ce qui est très peu quand on sait qu'ils étaient sans doute 200.000 lors des premiers contacts. En 1801 une autre épidémie fait rage et emporte encore au moins 400 personnes.
La tribu Taovaya disparaît brusquement, son chef Awahakei mort en 1811 et la tribu ne peut pas choisir de remplaçant. Ils rejoignent les Tawakoni sur la rivière Brazos.
Le nom Taovaya disparaît de l'histoire car ensuite on ne les appellera plus que Wichita.
En 1976 la victoire que les Taovaya ont remportée en 1759 lors de la bataille des Twins villages a reçu un marqueur historique.

 

image

LES TAWAKONI

 

On trouve différents variantes de leur nom : Touacara, Tahwaccaro, Tahuaccaro, Towakoni).

 

C'est également une tribu liée au peuple Wichita, parlant un dialecte wichita et inscrite au sein de la tribu Wichita et tribus affiliées. Ce peuple était très lié avec la tribu Waco (voir ci-dessus).

Au début du 18e siècle les Tawakoni vivaient dans deux villages en Oklahoma et au Texas et sont rencontrés lors des expéditions du français Jean-Baptiste de la Harpe dans l'actuel compté de Muskogee en Oklahoma.

Ils cultivaient le maïs et le tabac.

La Harpe négocie un traité de paix entre les Tawakoni et 8 autres tribus et le gouvernement français. Les hostilités des tribus Osages les poussent ensuite vers le sud du texas.

Ils avaient de bons rapports avec les français jusqu'en 1770 et étaient hostiles aux espagnols.

Le chef Quiscat se rend à San Antonio en 1772 pour essayer de faire la paix avec les espagnols mais il n'y aura pas d'effet durable.

Les tribus sont combattues dans les années 1820 par les colons européens/américains, la maladie et les guerres réduisent considérablement leur nombre.

Les tribus sont ensuite chassées hors du Texas central, les Tawakoni tentent de convaincre les Comanches et les Wichita de signer un traité de paix avec les EU. Ce sera le premier traité signé avec des peuples des plaines en 1835 à Camp Holmes.

En 1853 une réserve est attribuée sur la rivière Brazos au Texas mais les colons forcent les tribus hors de la réserve.

En août 1859, 258 Tawakoni s'installent, contraints sur le territoire indien en Oklahoma avec les autres tribus Wichita.

En 1894 on enregistrait 126 Tawakoni.

En 1901 la loi Dawes ouvre les terres des réserves aux colons, les Tawakoni devront se réfugier en Oklahoma avec d'autres peuples Wichita dans un nouveau gouvernement tribal.

Source : wikipedia

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Texas, #Oklahoma, #Kansas, #Wichita

Repost 0
Commenter cet article