Etats-Unis : La nation Arapaho

Publié le 9 Février 2017

By BPL - Attendees of the 1898 Indian Congress : Yellow Magpie (Araphahoe)Uploaded by Babbage, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10327770

 

Les Arapahos (en français gens de vache) sont un peuple autochtone des ES vivant historiquement sur les états actuels du Colorado, du Wyoming. Alliés des Cheyennes et alignés avec les Lakota et les Dakota.

Population : 10.861 personnes

Langue : arapaho, heenetiit, langue algonquienne liés à celle des Gros Ventres.

Il y avait deux bandes dans les années 1850; les Arapaho du nord et les Arapaho du sud.

En 1878 les Arapahos du nord vivaient avec les Shoshones orientaux sur la réserve Wind river du Wyoming et ils sont reconnus au niveau fédéral comme la tribu Arapaho de la réserve de Wind river.

Northern Arapaho tribe

Les Arapahos du sud vivent avec les Cheyennes du sud en Oklahoma et sont reconnus en tant que tribu au niveau fédéral.

Cheyenne and Arapaho tribes of Oklahoma

chefs Arapahos- By Engraving after a photograph by James D. Hutton - Sandweiss, Martha A., Print the Legend: Photography and the American West, Yale University Press, 2004, ISBN 0300103158, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6626647

Il y avait 5 divisions principales parlant un dialecte différent et représentant autant de tribus distinctes et apparentées. Chaque nation tribale as su maintenir une identité ethnique propre même s'ils se sont parfois réunis et agit en tant qu'alliée politiques.

Les dialectes étaient intelligibles mais avec un certain degré de différence avec l'arapaho proprement dit.

Les Haaninin, les Beesowuunenno et les Hinono'eino étaient étroitement liés au niveau dialectique.

Le dialecte le plus difficile à comprendre selon les anciens était celui des Hánahawuuene.

L'ethnographe Alfred Kroeber classe les 5 nations Arapahos du sud au nord :

Hánahawuuena, hommes de roche ou peuple de roche, dialecte disparu.

Hinono'eino, langue arapaho à proprement dit (heenetiit).

Beesowuunenno, big Lodge people, dialecte besawunena.

Haa'ninin ou Atsina, peuple de la chaux, division de leur parenté parlant un dialecte gros-ventre, pratiquement éteint.

Chaque nation tribale avait un chef principal.

 

 

Gros Ventre tirant un travois- By Edward S. Curtis - Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 USA, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6231854

Ils vivaient autrefois dans la région des Grands Lacs de l'ouest le long de la vallée de la rivière rouge (aujourd'hui Manitoba et Minnesota), il y a environ 3000 ans. Ils étaient des agriculteurs et cultivaient le maïs.

Ils sont poussés vers le sud et l'ouest ainsi que les Cheyennes par les Ojibwe (ils étaient nombreux et avaient acquis des armes plus tôt que les autres peuples). Ils entrent dans les Grandes Plaines de la région des Grands lacs de l'ouest vers 1700.

A cette époque ils vivent dans les plaines septentrionales, de la rivière Saskatchewan sud au Montana, Wyoming, et à l'ouest du Dakota du sud.

Ils acquièrent des chevaux dans les années 1700, qui vont remplacer les chiens domestiques pour tirer les travois. Leur mode de vie est transformé avec cette acquisition et ils adoptent alors le mode de vie nomade, le cheval facilite la vie des amérindiens, il leur sert à tirer de plus lourdes charges, à chasser plus vite et plus loin, à se déplacer également toujours plus vers le sud.

Ils se séparent en deux groupes, les Arapahos du sud et les Arapahos du nord, et établissent un territoire conjoint s'étendant du sud du Montana, une partie du Wyoming, le Nebraska panhandle, le centre et l'est du Colorado.

Un grand groupe se détache des Arapahos et devient un peuple indépendant connu sous le nom de Gros Ventre ou Atsina.

Une fois établis les Arapahos étendent leur présence sur les plaines par le biais du commerce, de la guerre et des alliances avec d'autres tribus des plaines.

Chef Little Raven - Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=442784

 

En 1811, a lieu l'alliance avec les Cheyennes qui permet d'agrandir leur territoire de chasse.

En 1826, les Lakota, Dakota, Cheyennes, Arapaho poussent les Kiowa en envahissant le territoire des Comanches du sud.

Les conflits entre eux et les Comanches et les Kiowa se terminent en 1840, les 2 tribus font la paix et s'allient avec les Arapahos.

Le chef Little Raven était le chef le plus influent dans le processus de paix et sera respecté en tant que chef de paix pendant les guerres indiennes et la période des réserves.

L'alliance avec les Comanches et les Kiowa mène la bande plus au sud dans le Llano Estacado, dans le texas panhandle. Une tribu d'Arapaho du sud se lie si étroitement avec des Comanches qu'ils sont absorbés dans la tribu, adoptent la langue comanche et devient une branche connue sous le nom de Sata Teicha s(Dog Eaters band).

Les Arapahos entretiennent des relations commerciales avec les villages agricoles des Arikara, des Mandans, des Hidatsa sur le Missouri. Ils échangent des excédents de viande contre des courges et des haricots. Les Arapahos entraient assez librement dans différents postes commerciaux pour échanger des peaux de bison et de castor en échange d'armes à feu.

 

Peinture d'Howling wolf sur le massacre de Sand Creek - By Howling Wolf - http://www.oberlin.edu/amam/cheyenne.htmhttp://amamblog.tumblr.com/post/43826108222/from-the-education-archives-during-the-2008-09, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11109411

 

Chrono

 

 

1600 : les Arapaho vivent près des Grands lacs ou encore plus au nord.

1700 : ils se déplacent vers le sud, acquièrent des chevaux, adoptent un mode de vie nomade, utilisent des tipis pour leurs déplacements dans les Grandes Plaines, ils se séparent en Arapaho du nord et Arapaho du sud.

1800 : Alliance avec des tribus Sioux et Cheyenne.

1836/1875guerres Comanches

1850 : le chef Niwot devient chef des Arapahos.

1851 : 1er traité de Fort Laramie.

1854/1890: guerres Sioux dans le Dakota du sud, le Minnesota et le Wyoming pour garder les terres.

1861 : traité de Fort Wise offre à la tribu une petite partie du Colorado qu'elle refuse.

1864 : Massacre de Sand Creek, massacre perpétré par Chivington contre des Arapahos et des Cheyennes. Ce massacre provoque l’indignation des Arapahos et des Cheyennes et entraîne 3 décennies de guerres entre eux et les EU. Pendant les guerres les Arapahos seront les alliés des Kkiowa, des Comanches, des Apaches des plaines et des Cheyennes. Les lakotas du nors sont descendus dans le nord du Colorado pour aider les Arapahos et les Cheyennes.

combat de Fetterman- By Kim Douglas Wiggins - email from the artist, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25622811

 

1863/1865guerre du Colorado (alliance Cheyenne, Arapaho et Sioux)

1865 : Un millier de guerriers de l'alliance attaquent la ville de Julesburg en représailles au massacre de Sand Creek. Victoire amérindienne décisive (14 soldats tués, 4 civils, pas de victimes chez les amérindiens). L’union amérindienne réunit un millier d’Arapahos du nord etd es Cheyennes dont la société de guerriers ainsi que des Lakota des sous tribus Brûlés et Oglala.

26 juillet 1865 : bataille de Platte bridge, victoire amérindienne. Une force d’environ 2000 Arapahos du su, Cheyennes du nord, Lakota attaquent des soldats et des civils à un pont traversant la rivière Platte.

29 août 1865 : bataille de la rivière Tongue (Arapahos seuls) victoire US

1865 : expédition de Powder river.

1865/1868 : guerre de Red Cloud – victoire amérindienne

1866 : combat de Fetterman – victoire amérindienne

Octobre 1867 : traité de Medicine lodge qui tente de faire la paix entre les EU, les Arapahos, les Cheyennes, les Comanches, les Kiowa et les Apaches des plaines. On attribue aux Arapahos une réserve avec les Cheyennes du sud sur le territoire indien en Oklahoma. Le chef Little Raven signe le traité, d’autres non, ils seront considérés comme hostiles et continuellement poursuivis par l’armée et des éclaireurs indiens.

1867 : Les Arapaho du sud se déplacent dans la réserve sur le territoire indien (Oklahoma), les Arapaho du nord continuent la lutte.

1868 : Traité de Fort Laramie, l'armée accepte d'abandonner les postes le long de la piste Bozeman.

11 juillet 1869 : bataille de Summit Springs, victoire US. C’est la dernière grande bataille entre les Arapahos et les EU. 450 guerriers menés par Tall Bull chef de la société des Dog Soldiers Cheyennes affrontent l’armée américaine. C’est une victoire de l’armée (35 guerriers sont tués dont Tall Bull, 17 capturésn pas de victimes chez les soldats) La mort de Tall Bull sera une grande perte pour les Dog Soldiers.

1875 : découverte de l'or sur les terres amérindiennes.

1876/1877 : grande guerre des Sioux ou guerre des Black Hills ( Lakota, Dakota, Cheyennes et Arapahos)

1876 : guerre du buffalo, les bisons sont abattus dans les Grandes Plaines (+ 65 millions détruits par des chasseurs blancs) privant les amérindiens de leur moyen de subsistance.

17 juin 1876 : bataille de Rosebud creek

25 juin 1876 : bataille de Little Big Horn contre le général Custer et le 7e de cavalerie. Victoire amérindienne

1876/1878 : dispersion des Arapahos

1878 : ils sont obligés de se rendre dans la réserve de Wild river dans la Wyoming

 

Ghost dance- By Unknown or not provided - U.S. National Archives and Records Administration, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17066597

Black man, guerrier Arapaho - By Elbridge Ayer Burbank(Life time: 1858-1949) - Original publication: 1899, U.S.AImmediate source: http://www.harvard-diggins.org/Burbank/Years/1899/1899_Black_Man.htm, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27823815

 

Culture guerrière

 

Une grande partie de la société Arapaho était basée autour du guerrier que les jeunes hommes pour la plupart s’efforçaient de devenir. Avec l’introduction du cheval les Arapahos deviennent des cavaliers émérites et habiles lors des combats à cheval.

Dans la société Arapaho le rôle du guerrier était plus que celui d’un représentant de guerre, les guerriers étaient aussi des gardiens de la paix dans les camps, ils devaient fournir la nourriture et la richesse de leurs familles, ils étaient également les gardiens des camps contre les éventuelles attaques ennemies.

Ils avaient comme d’autres peuples des Plaines des sociétés militaires distinctes au nombre de 8 avec des rites d’initiation, des cérémonies, des chants, des styles de combat.

Leurs sociétés militaires étaient basées sur l’âge, chaque niveau d’âge avait sa propre société pour les guerriers prestigieux ou prometteurs d’âge correspondant. Chaque guerrier pouvait prétendre au passage dans la société suivante. Les guerriers se peignaient le corps avec des peintures de guerre et peignaient aussi les chevaux. Il y avait un design unique par guerrier, ils portaient également des plumes d’aigles lors des combats, comme symbole de prestige.

Les guerriers s’organisaient en partis de guerre composés de guerriers individuels et d’un chef de guerre choisi. Le titre de chef de guerre se gagnait grâce aux actes de bravoure lors des batailles, connues sous le nom de coups comptés. Les coups comptés comprenaient aussi bien le vol de chevaux, toucher un ennemi vivant, voler un pistolet à un ennemi….

Les armes utilisées par les Arapahos pour les combats étaient aussi bien le tomahawk, l’arc et les flèches, les lances et les couteaux puis les fusils de chasse, les pistolets, armes à feu obtenues dans les postes de traite ou sur les foires commerciales, ou dans les raids sur des soldats ou d’autres tribus.

By Anonymous(Life time: Unknown) - Original publication: 1880, U.S.AImmediate source: http://collections.si.edu/search/results.htm?q=arapaho+ledger&dsort=&view=&date.slider=&tag.cstype=all&start=0, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27894499

 

La peinture des plaines

La peinture des plaines est une pratique artisanale traditionnelle des peuples des Plaines américaines.

Elles étaient réalisées sur des peaux d'animaux tannées ou crues, ornaient les tipis, les boucliers, les robes et les vêtements, les parflèches, les tambours, les calendriers ou comptes d'hiver en question sur cet article.

Les dessins étaient semblables à ceux trouvés dans l'art rupestre antérieur.

Ils étaient surtout concernés par la composition, la symétrie, la variété et l'équilibre.

Peinture de Carl Sweezy artiste de ledger art Arapaho- Par Uyvsdi — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8461209

La danse du soleil

 

Les Arapahos participaient à la danse du soleil qui était l’une des plus complexes de tous les indiens des plaines en raison des tortures volontaires qu’ils s’infligeaient. Leur danse du soleil se déroulait en plein air.

En juillet 2005 les Arapahos du nord gagnent une bataille judiciaire avec l’état américain pour pouvoir entrer dans l’industrie du jeu (casino) Ils ouvrent les premiers casinos du Wyoming et les 3 actuels sont de grande importance économique pour la tribu.

 

 

Et d'autres liens pour compléter encore.....

Indiens des grandes plaines, us et coutumes

Parures de plumes chez les amérindiens du nord

Le tipi des amérindiens

Sources : wikipedia, warpaths

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #indigènes et indiens, #Arapaho

Repost 0
Commenter cet article