Arc volcanique des petites Antilles : Le volcan de la Soufrière

Publié le 26 Février 2017

Par Yannick Walrave — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=40432609

Par Yannick Walrave — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=40432609

Il s'agit de l'un des 9 volcans de l'arc des petites Antilles appartenant à un ensemble volcanique récent situé dans la partie sud de la Basse Terre en Guadeloupe sur la commune de St Claude et composé des volcans Carmichaël, le Nez Cassé, l'Echelle , la Citerne et la Madeleine.

C'est un volcan de type péléen qui est donc explosif à nuées ardentes, très dangereux et de formation récente.

Son altitude est de 1467 mètres.

C'est un volcan gris qui produit de l'andésite, du basalte, de la dacite, de la rhyolite.

Sa dernière activité : 8 juillet 1976- 1er mars 1977.

Surnom : Vié madanm, la vieille dame en créole

Il y a deux ensembles juxtaposés, le volcan composite de la Grande Découverte et l'ensemble éruptif plus petit de la Madeleine au sud-est.

Son activité est marquée par la présence de fumerolles, de vapeurs sulfureuses er de sources d'eau chaude.

Le volcan s'est construit en 3 phases:

La phase Grande Découverte - 200.000 à 42.000 ans avec la construction de l'appareil principal.

La phase Carmichaël - 42.000 à 11.500 ans avec l'édification du massif du Carmichaël à l'intérieur de la caldeira de la Grande Découverte suivie de la destruction du sommet du volcan par 2 éruptions il y a 11.500 et 3100 ans.

La phase Soufrière de 8500 à nos jours. L'activité volcanique se localise à l'intérieur ou sur les bordures du cratère Amic formé par l'épisode de la phase précédente.

Trois éruptions magmatiques ont permis la mise en place du dôme Amic construit de cônes de scories de l'Echelle et de la Citerne et l'éruption de 1535 qui donne naissance au dôme actuel de la Soufrière.

pitcairnia bifrons- Par Patrice78500 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26067235

pitcairnia bifrons- Par Patrice78500 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26067235

Eboulement  Faujas- Par Alma Mulalic and Yann Fauché — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=24583312

 

L'éruption de 1976 était une éruption phréatique qui conduit à l'évacuation de la partie sud de la Basse-Terre soit 73.600 personnes sur une période de 3 mois. Il n'y aura aucun mort.

Une première explosion a lieu le 8 juillet 1976 suite aux séismes qui avaient eu lieu (16.000 séismes et 26 explosions de 1975 à 1977) et qui ont réactivé certainement une série de failles bouchées par de vieux matériaux.

Le 8 juillet un important lahar dévale la vallée de la rivière du Carbet sur 3.5 km de long, 30/50 mètres de large et une épaisseur de 15/20 mètres.

Un second dévale la rivière du Galion le 30 août 1976. Le 15 août l'évacuation totale du sud de la Basse-Terre est ordonnée jusqu'au 18 novembre 1976.

Un observatoire moderne est construit en 1989 à Gourbeyre, l'observatoire volcanique et sismologique de Guadeloupe avec pour missions :

La surveillance de l'activité volcanique du volcan de la Soufrière

La surveillance de la sismicité régionale

La participation à des travaux de recherche

L'information préventive sur les risques sismiques et volcaniques.

Rédigé par caroleone

Publié dans #PACHAMAMA, #Les volcans, #Guadeloupe

Repost 0
Commenter cet article