Volcans de la décennie : Le Santorin

Publié le 15 Janvier 2017

Par Norbert Nagel — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=23101570

 

 

L'île de Santorin, ancienne Théra ou Thira a connu une intense activité volcanique. C'est un vestige d'une île ancienne détruite vers 1600 avant JC au cours de l'éruption minoenne.

Lieu historique par excellence de la Grèce, très célèbre pour ses villages blancs et ses coupoles bleues, le village perché au sommet de falaises, avec ses panoramas et ses sites archéologiques est très recherché.

En approchant de Santorin on aperçoit cette ville fantôme au sommet d'un abrupt de 200 mètres de roches torturées et comme figées en des coulées violet-noir, brun roussâtre, gris verdâtre. Cette falaise apocalyptique serait la paroi du cratère d'un volcan gigantesque (10 km de diamètre) qui se serait englouti sous les flots de l'Egée.

L'île est située dans le sud de la mer Egée à 230 km au sud-est de la Grèce continentale à l'est de l'archipel de Santorin.

L'île a cette forme de croissant ouvert vers l'ouest en raison de l'effondrement de la caldeira de l'ancienne île.

Le littoral occidental est constitué de falaises dont l'altitude décroit progressivement vers la côte orientale.

Par Mstyslav Chernov — Photographie personnelle, http://mstyslav-chernov.com/, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25773685

Par Mstyslav Chernov — Photographie personnelle, http://mstyslav-chernov.com/, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25773685

Ancien Thera - Par Klearchos Kapoutsis — originally posted to Flickr as Stoa Basilica, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9903283

 

L'île naît au cours de l'éruption minoenne en 1600 avant JC, elle est un fragment de même que les îles Thirassia et Aspronissi.

Le volcan Santorin explose donc au cours du IIe millénaire avant JC. Le volcan s'est réveillé en moins de cent ans et son éruption minoenne aurait été d'un indice d'explosivité volcanique comprise entre 6 et plus : 40 à 60 km3 de magma auraient été rejetés sous la forme de nuées ardentes.

La catastrophe provoque un gigantesque tsunami qui traverse la partie orientale de la mer Méditerranée et 3 vagues successives d'une vingtaine de mètres de haut entrent sur des centaines de mètres à l'intérieur de la Crète.

La culture minoenne est presque détruite et en Crète on retrouve des ruines sur le site d'Akrotiri dans l'île de Santorin. La ville de Knossos située dans les terres est quand à elle épargnée.

Cette éruption a pu selon certains chercheurs être à l'origine du mythe de l'Atlantide, et pour d'autres être à l'origine des 10 plaies d'Egypte.

De nos jours : Surveillance accrue

 

Une activité semble en recrudescence et depuis janvier 2011 une série de séismes a été enregistrée sur le site.

L'île constitue le bord de la caldeira de ce super volcan.

La chambre magmatique du volcan, son réservoir serait situé à 4 km de profondeur et il serait selon les scientifiques en train de se remplir.

La chambre aurait augmenté de 14 millions de m3 depuis janvier 2011.

Depuis sa dernière éruption en 1950, le Santorin semblait calme pour autant il se déforme et c'est ce qui a inquiété les chercheurs et qui justifie le déploiement d'outils de contrôle et de surveillance.

Sources : wikipedai, sciences et avenir.fr

Les autres volcans de la Décennie

Mont Rainier (EU, arc volcanique des cascades)

Avatchinski (Kamchatka)

Colima ou Fuego de Colima (Mexique)

Mauna Loa (Hawaï)

Nyiragongo (RD Congo)

Santa Maria (Guatemala)

Merapi (Indonésie)

Teide ( iles Canaries)

Ulawun (Papouasie-Nouvelle-Guinée)

Sakurajima (Japon)

Galeras (Colombie)

Taal (Philippines)

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Grèce, #Les volcans

Repost 0
Commenter cet article