Une compagnie israélienne a postulé pour construire le mur de Trump : " Ce doit être un ouvrage intelligent"

Publié le 31 Janvier 2017

Une entreprise de sécurité israélienne qui a participé à la construction du mur frontalier entre Israël et l'Égypte présentera sa technologie dans une conférence en Virginie la semaine suivante.

La compagnie de sécurité israélienne Magal Security Systems Ltd cherche à obtenir un contrat pour aider à construire à Washington le mur frontalier entre les États-Unis et le Mexique.

Les exécutifs de l'entreprise, qui a participé à la construction du mur frontalier entre Israël et l'Égypte, présenteront leur technologie de sécurité lors d'une conférence dans la ville nord-américaine d'Alexandria (Virginie) qui aura lieu la semaine suivante. Selon le directeur exécutif de Magal, Saar Koursh, le pays nord-américain a besoin d'un mur "intelligent".

“Ce dont on a besoin c'est d'avoir une barrière qui peut donner des indications, une information en temps réel, une intelligence en temps réel sur qui qui traverse”, puisque mettre “une barrière n'empêchera pas quelqu'un de traverser le mur”, a affirmé Koursh au journal israélien ‘The Jerusalem Post‘.

Les actions de Magal ont monté de 5,7 % après que le mandataire américain ait donné le feu vert à la construction du mur frontalier. Au total, les actions de l'entreprise de sécurité ont connu une augmentation de 50 % depuis la victoire de Donald Trump dans les élections présidentielles le 8 novembre passé.

De sa part, le Premier ministre d'Israël, Benjamín Netanyahu, a qualifié “de grande idée” la décision du président américain de construire le mur à la frontière des EU avec le Mexique. “Le président Trump est dans le vrai. J'ai construit un mur le long de la frontière méridionale d'Israël qui a réussi à arrêter l'immigration illégale”, a-t-il affirmé.

Les derniers jours, le mandataire nord-américain a signé un décret qui autorise la construction du mur, en plus d'un ordre qui interdit l'entrée de son pays à des citoyens de sept pays musulmans.

Traduction carolita d'un article paru dans Desinformémonos le 30 janvier 2017 : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #Les murs, #Migrants

Repost 0
Commenter cet article