Standing Rock au temps de Trump, derniers développements

Publié le 26 Janvier 2017

Hier Donald Trump a pris par décrets plusieurs décisions capitales et controversées. Entre autres, il a émis deux décrets qui ouvrent la voie à l’autorisation de deux oléoducs particulièrement controversés, le Keystone XL et le Dakota Access. En ce qui concerne Standing Rock, la Garde Nationale avait déjà placé des lanceurs de missiles pointés vers les camps des Protecteurs de l’Eau, dès le 18 janvier, et le même jour, la police avait lancé une nouvelle attaque au cours de laquelle il y a eu des arrestations et des blessés. Ils avaient probablement anticipé les décisions de Trump.
La plupart des Autochtones sont plus que jamais prêts à résister. Cependant, des divisions se sont produites entre les Protecteurs et les dirigeants de Standing Rock depuis décembre dernier. Déjà, les Red Warriors avaient décidé de se retirer, suite à des dissensions politiques (voir article). Ensuite, les dirigeants avaient appelé à fermer les camps ‘à cause du froid’, argument déjà utilisé par l’Armée pour décréter illégale et passible d’amende, toute présence sur les lieus. En même temps, des rumeurs circulaient sur l’utilisation des fonds – en millions de dollars – envoyés par de nombreux donateurs. Il est maintenant certain que les dirigeants de Standing Rock ont ‘réattribué’ une bonne partie de ces fonds, pour payer les dettes du Conseil Tribal, au prétexte que les actions de résistance lui avaient coûté beaucoup d’argent.

Vous trouverez ci-dessous la traduction française de plusieurs articles sur ces questions

Christine Prat
25 janvier 2017

 

la suite : 

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article