Seconde journée de solidarité en soutien à la famille de Brandon Hernández Huentecol, le jeune homme criblé de balles

Publié le 6 Janvier 2017

Ce vendredi 6 janvier à Temuco, au local La Perrera, à partir de 20 heures, aura lieu la deuxième activité musicale en soutien direct de la famille de Brandon Hernández Huentecol, le jeune homme Mapuche de 17 ans criblé de balles dans le dos dans le secteur rural de Curaco une communauté de Collipulli, région de l'Araucanie, étant estimé à plus de 140 plombs, et devant se soumettre jusqu'à présent à 12 interventions chirurgicales.

On peut consigner que sa famille a laissé tout à Collipulli pour ne laisser à aucun moment seul Brandon à Temuco. C'est pourquoi ces activités de soutien se sont formées devant les besoins multiples qui sont requis pour leur séjour dans cette ville tandis que le jeune homme se remet.

L'évènement a  été signalé sur le réseau facebook par le réseau de soutien à la famille du jeune homme :
 “Pu lamñen, encore une fois nous devons nous réunir pour prêter notre soutien à la famille de Brandon Hernandez Huentecol, qui depuis le 18 décembre est hospitalisé à la clinique Allemande, dans l'attente de la récupération de leur fils. Nous sommes en tant que lamñenes, les principaux responsables à s'être proposés pour soutenir ses parents. Brandon jusqu'à aujourd'hui en est à 12 opérations et il a eu besoin deux fois en urgence de donneurs de sang, ce qui n'indique pas que son état continue d'être grave”.

Cuervo, Coyone, Lamina 6, Domo Newen,  Panxo Herrera Porma + Banda, D-Plex sont certains des groupes qui partageront leur musique de manière solidaire et engagée,  l'entrée sera de 2 dollars à partir de  heures dans le local La Perra rue O'Higgins 907. 

On peut mentionner que le dimanche 18 décembre, Brandon Hernández Huentecol, 17 ans du secteur Curaco, de la communauté de Collipulli, a été gravement blessé après avoir reçu un impact de fusil dans son dos lancé par un effectif de Forces Spéciales de Carabiniers, du Sergent Segundo Cristián Rivera dans le cadre de la militarisations des forces répressives dans diverses zones rurales du sud, dans ce cas, sur la route R-49 qui relie Collipulli à Curaco dans la Région de l'Araucanie.

La situation s'est déroulée quand Brandon a essayé de protéger son petit frère de 13 ans qui avait été réduit par un fonctionnaire oppresseur dans le cadre d'un contôle d'identité.
L'action policière a envoyé plus de 140 projectiles de plombs dans le corps de Brandon, qui se sont répandus dans différents organes, avec un risque vital et des interventions chirurgicales qui ont eu lieu à la clinique allemande de Temuco pour sauver sa vie et où il guérit peu à peu.

L'Institut National des Droits de l'homme a qualifié les faits de tentative d'homicide et c'est ce qui a motivé l'interjection ce mercredi, au Tribunal de garantie de Collipulli, d'une plainte criminelle qui permet d'établir les responsabilités qui entrent dans le cadre de ce crime présumé.

Traduction carolita d'un communiqué paru dans Mapuexpress le 05/01/2017 : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Chili, #indigènes et indiens, #Mapuche, #Solidarités

Repost 0
Commenter cet article