Sans réforme agraire il n'y aura pas de paix au Paraguay

Publié le 5 Janvier 2017

Sans réforme agraire il n'y aura pas de paix au Paraguay

Il est évident que la réforme agraire au Paraguay est nécessaire !!

 

 

Pour la FNC il est clair que tant qu'il n'y aura pas de réforme agraire, il n'y aura pas de paix dans la République du Paraguay, ses affiliés sont convoqués à se mobiliser aujourd'hui  mercredi 4 dans les régions et à Asunción jeudi 5 à 8 heures, en face du Ministère de l'Intérieur, pour faire entendre notre voix d'indignation et de protestation".

Encore une fois, la Fédération Nationale Campesina (FNC) répudie l'évacuation violente et la répression dont nos compañeras y compañeros de Guahory ont souffert, aujourd'hui mercredi 4 janvier 2017. Une évacuation et une répression mises en application par la Police nationale qui sans égard ni respect des logements particuliers a commencée à renverser, en effrayant des habitants, en lançant des menaces et en distribuant des balles de gomme et des injures contre des compañeras et compañeros humbles qui luttent pour défendre leur terre.


Avec cette attitude, ce groupe de policiers qui a agi sur le terrain a défendu des intérêts forains, en utilisant la force de la répression contre ses compatriotes. Par conséquent, nous réaffirmons que cette Police est au service des sojeros brésiliens. Encore une fois, la Police nationale - et spécialement ce groupe - laisse un précédent obscur avec ce procédé, qui augmente la liste de comportements antidémocratiques, répressifs, violents contre le peuple.

Pour la FNC il est clair que tant qu'il n'y aura pas de réforme agraire, il n'y aura pas de paix dans la République du Paraguay. Et comme nos grands-pères et grand-mères ont lutté et ont défendu la terre, aujourd'hui nous ferons l'effort et nous construirons l'organisation nécessaire pour combattre l'occupation de notre territoire par les agro-exportateurs qui ne font rien d'autre que de concentrer la terre, expulser des communautés paysannes et indigènes, et produire conformément aux intérêts d'autres pays et d'autres marchés.

Le Gouvernement , l'oligarchie et la Police nationale peuvent momentanément nous laisser tomber, mais nous ne renoncerons pas à la nécessité de laisser passer la possibilité d'avancer vers la réforme agraire avec un développement national, et ainsi conquérir le Paraguay à la main des propriétaires de latifundio, d'oligarchies et de spéculateurs, qui sont les responsables du retard, de la misère et de la pauvreté du Paraguay.

Nous invitons les secteurs honnêtes, démocratiques et patriotiques à se mobiliser devant tant de casse des intérêts de notre peuple et de notre pays. Dans ce sens, la FNC convoque ses affiliés à une mobilisation demain mercredi 4 dans les régions (voir calendrier en bas) et à Asunción jeudi 5 à 8 heures, en face du Ministère de l'Intérieur, pour faire entendre notre voix d'indignation et de protestation.

MOBILISATION DANS LES RÉGIONS. LE 4 JANVIER, 2017. 8 heures.

- Cruce Liberación (San Pedro)

- Rotonda Curuguaty (Canindeyú)

- Villarrica (Guairá)

- Frente a la Parroquia Inmaculada Concepción de Caaguazú (Caaguazú)


La lutte pour la terre est la lutte pour la patrie. Pour la réforme agraire et le développement national, la lutte continue!

Nous vaincrons!

#GuahoryEsParaguay

Fuente y foto: Federación Nacional Campesina (FNC)

 

Traduction carolita du communiqué du FNC paru dans Biodiversidad en América latina y Caribe du 04/01/2017 : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Paraguay, #Réforme agraire

Repost 0
Commenter cet article