Obama rejette la demande de grâce de Leonard Peltier

Publié le 20 Janvier 2017

Mercredi 18 janvier 2017, nous avons été atterrés d’apprendre que Barak Obama avait rejeté la demande de grâce de Leonard Peltier. Vu son état de santé, ça équivaut à une condamnation à mort, peine à laquelle Leonard n’a jamais été condamné. Lorsque l’interview ci-dessous a eu lieu, l’avocat de Leonard ne savait pas encore que la demande était officiellement rejetée, seulement que le nom de Leonard Peltier ne figurait pas sur la liste des prisonniers graciés. L’atroce confirmation est venue un peu plus tard.

 

Barak Obama a gracié 207 prisonniers, et deux prisonniers ‘politiques’: Chelsea Manning et Oscar Lopez-Rivera. Selon certains commentateurs, Chelsea Manning a bénéficié du fait qu’elle avait plaidé ‘coupable’ (aux Etats-Unis, les gens qui plaident coupable d’emblée obtiennent souvent une peine beaucoup plus légère que ceux qui clament leur innocence mais sont condamnés), et a ‘regretté’ ses actes devant le tribunal. Oscar Lopez-Rivera, qui a 74 ans et a passé la plus grande partie de sa vie en prison, avait été arrêté et condamné en tant que membre d’un mouvement pour l’indépendance de Porto Rico, qui avait commis des actions violentes au début de son existence et avait été considéré comme ‘terroriste’, Oscar Lopez-Rivera avait été condamné comme membre du mouvement, sans être accusé de crime personnel. C’est évidemment la même situation que celle de Leonard Peltier, qui a été condamné pour le meurtre de deux agents du FBI, mais dont il a été prouvé par la suite qu’il ne pouvait pas être le tireur. Cependant, les autorités ont refusé de réviser son procès sous prétexte que si ce n’était pas lui, il était complice, si ce n’était pas lui c’était donc son frère, au moins quelqu’un des siens. Mais le procès de Leonard n’ayant jamais été révisé, il est toujours condamné pour deux meurtres d’agents du FBI, même si tout le monde sait qu’il n’était pas le tireur.

Martin Garbus rappelle aussi que, grâce à son passage sur Democracy NOW! un procureur et un ancien agent du FBI se sont décidés, après 40 ans, a écrire toute la vérité et demander la grâce de Leonard, dans deux lettres à Obama.

Et mardi 17, une lettre du Vatican demandant la grâce de Leonard est parvenue à la Maison Blanche.

Obama termine donc sa carrière lamentablement.

 

Christine Prat

Rédigé par caroleone

Publié dans #prisonniers politiques, #Leonard Peltier

Repost 0
Commenter cet article