Guantánamo, la promesse non tenue d'Obama

Publié le 20 Janvier 2017

Barack Obama s'apprête à quitter la présidence américaine sans avoir réussi à fermer, comme il l'avait promis, la prison militaire de Guantánamo. Et tout indique que son successeur ne partage pas du tout son ambition relativement à cet établissement controversé dont les détenus sont soupçonnés de terrorisme depuis maintenant 15 ans. Le président désigné Donald Trump a sommé il y a deux semaines l'administration de ne pas relâcher d'autres prisonniers vers des pays tiers en clamant qu'il fallait éviter que des «individus extrêmement dangereux» pour les États-Unis puissent retourner «sur le champ de bataille».

Son intervention, souligne l'écrivain et militant Larry Siems, joue sur les peurs de la population et ne reflète pas adéquatement la situation à Guantánamo, où des centaines de personnes ont été détenues pendant des années sans jamais avoir eu droit à un procès avant d'être relâchées sans excuses.

la suite : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #Guantanamo, #prisonniers politiques

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article